L’aréna J.-Louis-Lévesque fête ses 50 ans

mpc_50e aniversaire de l'arena J.louis.levesque_photo 1

Un jeune partisan de relève pour les Aigles Bleus. Gracieuseté Normard Léger.

L’esprit était à la fête dans le nid des aigles vendredi soir, lors de la rencontre entre le Bleu et Or et les Tommies de Saint-Thomas University. Membres du public et athlètes s’étaient également déplacés pour célébrer la 50e année d’existence de l’aréna Jean-Louis Lévesque. La distribution d’une rondelle commémorative aux spectateurs à leur arrivée ainsi que la mise en jeu officielle avec madame Suzanne Levesque ont débuté la soirée.

Les Aigles sont sortis forts lors de cette rencontre contre l’Université de St-Thomas, laquelle connaît une saison difficile avec un total de cinq points en 24 rencontres. Une grande foule et une équipe en bas de classement étaient ce dont le Bleu et Or avait besoin pour retrouver sa confiance.

La partie s’est déroulée comme prévu, alors que l’équipe locale a dominé la rencontre d’un bout à l’autre de l’affrontement. Avec un résultat final de six à deux, c’est Pierre-Antoine Dion, Allain Saulnier, Joël Blanchard, Alex Emond, Steve Lebel et Robbie Graham, qui ont participé au festival offensif.

Plusieurs amateurs présents lors de l’évènement arboraient les couleurs de leur favori. Les commentaires tels que « ça va faire presque 50 ans que je viens voir des matchs ici », ou encore « je vais en garder une rondelle pour mon petit-fils, ça va lui faire plaisir », permettent vraiment de comprendre que le fait de passer son vendredi soir à l’aréna est une tradition. Cette passion semble également se transmettre de génération en génération.

C’est lorsque qu’on voit un père montrer à ses trois enfants les quelques photos sur lesquelles il apparaît dans l’uniforme des Aigles Bleus sur le mur de l’aréna que la définition du mot fierté prend tout son sens.

Les souvenirs forgés dans cet édifice resteront gravés à jamais. Que ce soit pour les joueurs, les entraîneurs ou les spectateurs, le sentiment d’appartenance est très fort. Lorsque les Aigles gagnent, c’est tout l’entourage qui semble gagner à son tour. Jusqu’à présent, le Bleu et Or a soulevé la coupe du championnat universitaire de l’Atlantique 14 fois dans son histoire, en partant de la première saison victorieuse en 1979-1980 jusqu’au plus récent championnat remporté par les filles en 2013-2014.

La construction de cet aréna voulait dire beaucoup pour Jean-Louis Lévesque. Une de ses pensées est présentée sur un des murs de l’aréna, sur lequel on peut lire : « Mon souhait sera pleinement réalisé que lorsque les étudiants qui fréquenteront cet aréna auront à cœur le perfectionnement et l’ambition de se classer premiers. »

Pour plusieurs athlètes qui performent sur cette glace, le désir d’être les meilleurs et de toujours en vouloir plus sont des qualités qui sont acquises dès que l’uniforme est enfilé.

L’aréna a été fondé en 1966 par Jean-Louis Levesque, qui était un financier et philanthrope québécois. Au fil des ans, cet homme a grandement contribué à l’appui des étudiants et des étudiantes avec plusieurs dons à l’Université de Moncton.

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger