Le Festival International du Cinéma Francophone en Acadie : un aperçu

par Véronique Wade-Gallien

Il va sans dire que l’Acadie regorge de Festivals renommés et que le Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA) y fait sa place depuis déjà 25 ans. Cette année, la population étudiante est invitée à y participer en grand nombre puisque la moitié du festival aura lieu sur le campus de l’Université de Moncton. Le festival aura lieu du 17 au 26 novembre. Les projections auront lieu dans l’amphithéâtre du Pavillon Jacqueline-Bouchard et au cinéma Empire 8 sur Trinity drive, aussi à Moncton.

En effet, l’ouverture aura lieu le jeudi 17 novembre prochain à 20 h au théâtre Capitol à la Salle Empress, avec le premier long métrage de l’acadien Daniel Léger, Les inséparables. Un film traitant d’un amour profond développé entre Jean-Paul et Anne, tous deux atteints de défiance physique et intellectuelle. Ils vivent dans la maison des parents de Jean-Paul qui sont gravement malades. Un film rempli d’amour inconditionnel et de respect. La directrice générale du FICFA, Madame Marie-Renée Duguay, qui n’a pas voulu dévoiler toutes les surprises réservées au public, qualifie ce film de « vrai bijou». En 2007, Daniel Léger s’était mérité, au FICFA, le prix La vague de la Meilleure œuvre acadienne court métrage et le prix du public du Meilleur court métrage canadien avec Un dimanche à 105 ans. Les inséparables sera précédé du court-métrage français, Aglaée de Rudi Rosenberg.

Le film de clôture, qui a été réalisé par Dominique Abel, Fiona Gordon, Bruno Romy, sera projeté le samedi 26 novembre à 21 h, également à la Salle Empress. La fée, c’est l’histoire d’un veilleur de nuit dans un hôtel qui fait la rencontre impromptue d’une femme qui se dit être une fée prête à lui accorder trois vœux. Au matin, deux de ses souhaits se sont réalisés mais elle est disparue. Amoureux, il décide de la retrouver.

On ne connaît pas encore toute la programmation qui ne sera dévoilée que le 25 octobre prochain. Madame Duguay souhaite que le public soit au rendez-vous et souligne que c’est tout un exploit de célébrer le 25e anniversaire d’un tel festival en Acadie.

Rappelons que le FICFA se démarque par le fait que c’est un festival de cinéma exclusivement francophone en Amérique dans une province bilingue avec une minorité de francophones. Celui-ci se consacre uniquement aux productions de la Francophonie mondiale et au cinéma d’auteurs. Les billets seront mis en vente le 27 octobre à la Librairie acadienne et au Spin-it Video, 467-A, rue Main.

Partagez!