Le FICFA déjà à sa 29e édition

Le dévoilement tant attendu de la programmation du Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA)EL_FICFA_4nov2015 s’est déroulé le mardi 27 octobre dernier, et des gens de l’industrie cinématographique, tout comme les curieux issus du public général, s’étaient déplacés au Centre des arts et de la culture de Dieppe afin d’assister à cet événement. La 29e édition du festival se déroulera à Moncton du 12 au 20 novembre dans des endroits populaires comme le Centre culturel Aberdeen, le Théâtre Capitol, la Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen (Université de Moncton), le Laundromat et le Cineplex de Dieppe.

Le résultat

C’est sans aucun doute avec l’aide de toute l’équipe impliquée que la programmation est toujours aussi bien remplie cette année.

Marie-Renée Duguay, la directrice de la programmation du festival était particulièrement fière de l’horaire de cette année : « on a beaucoup de gros films que j’ai pu découvrir à Cannes, beaucoup de films que j’voulais qu’on a pu avoir (…) ».

Madame Duguay expliquait au Front que, parfois, il y a quelques enjeux à savoir si certaines copies de films seront disponibles et aussi si le budget le permet.

Certains membres directement impliqués sont aussi à l’insu de la programmation et avaient hâte d’assister au lancement. C’était le cas de la trésorière Ariane Juneau-Godin, qui est engagée au conseil administratif depuis déjà trois ans.

« On avait un peu une idée des films d’ouverture et de clôture, parce que c’est comme les gros hits, mais toute la programmation comme telle, c’était pour moi aussi une surprise ».

La bande-annonce

Ariane Juneau-Godin est bien plus que la trésorière, elle est aussi le modèle de la publicité de la programmation de la FICFA de cette année. C’est lors d’un matin froid d’octobre que l’équipe se déplace à la plage l’Aboiteau à Cap Pelé pour réaliser le scénario.

« Le concept c’était une bouteille à la mer », un concept qui est venu assez tard au goût de la jeune femme qui avait dû braver la mer froide. Néanmoins, Juneau-Godin était assez surprise et impressionnée du résultat, étant donné qu’elle ne « savait pas trop à quoi s’attendre ». La bande-annonce de 30 secondes servait de clôture au dévoilement et a été bien acceptée par applaudissements de la foule qui était présente à son dévoilement.

Des coups de cœur

Il n’y a pas que les spectateurs qui ont des coups de cœur au niveau de la programmation, mais aussi les gens qui sont impliqués dans le FICFA.

Le tout nouveau testament, la comédie belge de Jaco Van Dormael qui paraissait à Cannes cette année, est celui de Marie-Renée Duguay.

« [Jaco Van Dormael] avait fait y’a plusieurs années Toto le héros que tout le monde avait adoré, c’est un peu la même chose [pour son nouveau film], c’est un feel good un peu trash, donc celui-là c’est vraiment le film que je recommanderais à tout le monde d’aller voir », partage-t-elle au Front. Le tout nouveau testament sera au Cinéma Cineplex à Dieppe le vendredi 13 novembre à 21 h.

Du côté d’Ariane, c’est plutôt les courts métrages qui lui plaisent depuis un certain temps et elle suggère ceci comme initiation au festival.

« C’est tripant parce que c’est toute des p’tites bribes d’histoires entre 5 et 12 minutes, mais qui raconte un scénario au complet du début à la fin. C’est livré de façon tellement précise pis bien définie », confie-t-elle au Front.

La programmation complète de la FICFA comporte bien plus que des films, elle présente aussi des expositions d’art et des shows de musique, et est disponible en ligne sur le site www.ficfa.com

Author Details
Emilie est diététiste présentement à la maîtrise en sciences de la santé. Elle est passionnée de la nutrition et de la cuisine et souhaite transmettre ceci à ces lecteurs. N’ayant pas peur du ridicule et étant parfois sarcastique, ceci ne se traduit pas toujours très bien à l’écrit, mais elle tente tout de même de bien passer le message.
Partagez!