CRITIQUE: Froid sur la scène, chaud au cœur à l’Escaouette

FroidhiverDM2

De gauche à droite: le metteur en scène Ludger Beaulieu, l’actrice Isabelle Bartkowiak, l’auteur Matthieu Girard, l’actrice Bianca Richard et l’auteur-compositeur-interprète musical Joey Robin Haché.

La famille porte une différente signification pour tous. Pour un, cela peut signifier des gens avec lesquels on associe la source de son caractère, son identité. Pour l’autre, ce sera plutôt un groupe de gens qui ne l’a jamais compris et a seulement consisté d’un obstacle à la liberté. La pièce de théâtre Le froid est un détail de l’hiver, présentée le 1er et 2 mars au théâtre l’Escaouette et produit par le Théâtre la Cigogne, illustre avec sublime franchise le contraste entre les deux.

Résumé

Le poids de la neige se voit lourd sur les épaules d’Édith (Isabelle Bartkowiak) bien avant que sa petite sœur Camille (Bianca Richard) revienne en visite de l’Angleterre. Divisées par deux extrêmes de personnalités, les erreurs que les sœurs, maintenant réunies, croyaient avoir laissés à mourir gelées, se réaniment entre-elles et ce qui était une famille déchirée par la trahison reviendra hanter la scène, jusqu’au moment de vérité.

Des talents entrepreneurs: la fierté de lUniversité de Moncton

Une production de la compagnie bourgeonnante du Théâtre la Cigogne, les contributeurs majeurs de cette pièce de théâtre sont finissants de l’Université de Moncton. Les actrices, Isabelle Bartkowiak et Bianca Richard, sont diplômées en 2013 du département d’art dramatique, et le metteur en scène, Ludger Beaulieu, en 2012. Joey Robin Haché, auteur-compositeur et interprète musical de la pièce, est aussi finissant de l’UdeM.

Pour qui connaît la famille

L’essence de cette pièce repose entre le passé, le présent et le futur des deux sœurs. L’intrigue, qui donne un coup d’œil aux trois espaces temporaux, invite la foule à progressivement prendre conscience de l’énigme qu’est cette histoire et ce qu’elle signifie pour les personnages. Cette stratégie ne peut qu’être admirée pour son efficacité et la réflexion qui y fut portée. Inspiré du poème Icare d’Herménégilde Chiasson, Matthieu Girard (auteur de la pièce) a véritablement créé un texte pertinent aux tumultes que peut vivre une famille lorsqu’il y a opposition parmi ses membres. Ce fait est exprimé par le personnage d’Édith (Bartkowiak) qui connaît une réelle unanimité avec son identité familiale, ainsi que par celui de Camille (Richard) qui n’y ressent pas la moindre affinité et qui tente de s’y échapper à tout prix.

Chimie et mise en scène incroyable

Se connaissant depuis leurs études à l’UdeM, la chimie que se manifeste entre ces jeunes actrices n’est ni surprenante, ni négligeable. Les rôles de sœurs ne pouvaient être mieux conçus pour cette paire. Que ce fut lors des multiples moments d’affrontement ou de lourds silences, Bartkowiak et Richard ont su jouer ces personnages d’une façon indépendante, mais tout de même complémentaire à la performance de l’autre. Le talent individuel est irréfutable, mais la combinaison est époustouflante.

FroidhiverDM

Montage de Le froid est un détail de l’hiver au théâtre de l’Escaouette par le Théâtre la Cigogne, une entreprise composée de finissants de l’Université de Moncton.

En ce qui concerne la mise en scène, la créativité et l’ingéniosité surpassent toutes premières impressions au premier regard du montage: une simple couverture blanche sur laquelle se retrouvent une table, deux chaises, une multitude d’objets de cuisine et quelques trouvailles communes d’une maison. Pourtant, ce n’est pas le montage rudimentaire qui démarque la qualité de la mise en scène, mais où et comment les actrices ont réussi à déplacer les lieux, les situations et les actions qui demanderaient normalement plus d’un montage. La coordination et la conception de ces méthodes sont les marques d’un véritable surdoué du théâtre.

En tout, Le froid est un détail de l’hiver fut une production géniale qui rendra certainement l’Université de Moncton fière de ses diplômés, mais aussi la communauté de Moncton fière de l’ambition et le génie du Théâtre la Cigogne, duquel on peut certainement s’attendre à voir de nombreux succès à l’avenir.

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger