Le Party retrouvaille nous revient en force !

Par: Sophie Bouchard-Tremblay
            Encore cette année, nous avons eu droit au spectacle de la rentrée, l’attendu «Party retrouvaille». Eh oui, le moment parfait pour rassembler les premières années aux autres, puisque tous sont invités. Ce vendredi dernier, cinq septembre 2014, avait lieu la nouvelle édition au centre étudiant. Les billets étaient en vente à la FEECUM au prix abordable de 10$ pour les étudiants et 20$ pour les autres. L’Université de Moncton mettait en vedette Les jeunes d’asteure, Pierre Kwenders  ainsi que le clou du spectacle : Radio radio ! Des invités donc très diversifiés par leur style musical, ce qui est d’autant plus intéressant.
          
La première partie a été amorcé vers 22h et quelques poussières par Les jeunes d’asteure. Les jeunes d’asteurec’est un groupe qui a été formé un 15 août (des vrais acadiens !) à Bouctouche. Ils décrivent leur style musical comme étant un rock and roll chiac acoustique. Il s’agit, dans les grandes lignes, de musique acadienne contemporaine. Pour eux, ce fut assez calme comme commencement, il faut se l’avouer. Il y avait peu de gens qui étaient présents, ce qui est dommage. La soirée ne faisait que commencer et la piste de danse n’avait pas encore prit vie. Plutôt difficile, puisque tout talentueux qu’est le groupe, leur musique n’est pas très dansante. Choix donc curieux d’avoir retiré toutes les chaises de l’endroit. Certains auraient souhaités s’asseoir pour bavarder tout en sirotant une bière. Ce qui n’était malheureusement pas possible. Mais les artistes ne se sont tout de même pas laisser abattre en donnant tout ce qu’ils avaient. C’est vers la fin qu’il a été permis de voir salle comble dans le 63. Le party venait à peine de commencer que déjà il fallait déplacer tout ce beau monde dans Le coude, le bar étudiant du campus.

Quelques mètres plus loin avait lieu le spectacle de Pierre Kwenders. Son style musical s’inspirant de soul, d’électro ainsi que de rumba. L’artiste d’origine congolaise sort d’ailleurs son premier album dans moins d’un mois : Le dernier Empereur Bantou. Pour l’instant, il nous a interprété de nombreux morceaux d’une énergie forte et surprenante. Ce n’est pas un type de musique banal, donc pour plusieurs ce fut une découverte. Un choix pour le moins curieux pour le party retrouvaille. D’autant plus qu’il n’y avait toujours pas de place assise, même en ce nouveau lieu. Heureusement plus personne n’en avait besoin, puisque la danse a officiellement commencé. Tous ont donc su apprécier le spectacle à sa juste valeur. Surtout lorsque Jacques Alphonse Doucet, du groupe Radio radio, a soudainement entré en scène pour accompagné Pierre Kwenders dans un de ses rap. Les deux étant plein d’énergie, ce fut un duo pour le moins insolite, mais excellent à l’écoute.

Parlant de Radio radio, qui était LE groupe attendu de la soirée. Après un moment d’attente, il a été permis au public de retourner au 63 où nous attendait le duo en question, accompagné de leurs musiciens : soit Steve Caron comme percussionniste, batteur et DJ ainsi que Josiane Rouette à la trompette. L’énergie était d’une intensité monstre. Nos deux Néo-Écossais nous ont offerts une prestation complètement déjanté. Une excellente manière de débuter ce nouveau semestre en force. Avec leur rap chiac à saveur acadienne, Radio radio est un groupe dont nous n’avons pas finit d’entendre parler ! Les artistes ont fermés les micros vers 1h30. Mais pour certain la nuit ne faisait que commencer…

Enfin, malgré un départ plutôt faible pour cause d’un nombre trop peu élevé d’effectif dans le public, l’évènement a su toucher à son paroxysme grâce à des artistes inspirants ainsi qu’au public qui s’est finalement pointé en force. Il est maintenant temps de se plonger tête première dans ses bouquins pour amorcer ce nouveau semestre universitaire !  

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger