Les associations alimentaires : établies dès l’enfance

 

birthday food

Avez-vous déjà remarqué que l’on mange des aliments ensemble par habitude parfois? Un exemple canonique serait une banane avec du beurre d’arachide. Cela est très bien, mais c’est lorsque l’on parle plutôt de bouffe moins nutritive que cela peut devenir plus embêtant pour notre système digestif et notre bien-être.

Dans mon assiette et ma routine par choix ou habitude?

Quand vous consommez de la pizza ou un repas de restauration rapide, avez-vous absolument besoin de votre boisson gazeuse afin de vous faire roter? En tout cas, c’est le cas de plusieurs personnes dans mon entourage, il me semble. En effet, si ce pairage est absolument important pour votre bonheur, allez-y sans culpabilisation, surtout si ce n’est que de temps à autre. L’important, c’est de se sentir bien dans son corps. Ma règle consiste à consommer seulement des aliments qui me font sentir bien. Autrement, si je vais avoir mal au cœur dans une demi-heure, à mon avis, mon assiette de coques frites n’en vaut pas la peine. Par contre, si je consomme une pointe de pizza avec des crudités et un verre de lait, au lieu de deux pointes avec une boisson gazeuse, je me sentirai beaucoup mieux. C’est ce qui fonctionne pour moi, mais vous comprenez le principe.

Les associations générées par les occasions spéciales

Qui dit célébration dit souvent gâteau, pâtisseries ou bien croustilles. Tout cela est bien ancré dans nos habitudes à partir de l’enfance. Il ne faut pas blâmer nos parents et amis, c’est quand même un concept assez commun, mais il existe des manières de changer cette habitude.

Comment puis-je changer ma façon de faire dans les célébrations?

Quand vous êtes un invité, il faut simplement substituer la demie des aliments malsains par d’autres qui vous font sentir mieux (pour moi, ce sont les légumes, assurément) et aussi, apporter des choix santés. Ça prend du temps à laisser aller une vieille habitude, mais c’est quand même relativement facile d’en établir une nouvelle. Il s’agit donc de faire les meilleurs choix la plupart du temps. Quand vous êtes l’hôte, un truc serait d’offrir des choix plus équilibrés à vos invités. Offrez par exemple une pizza fait-maison; vous pourrez également y ajouter plusieurs légumes. Je vous assure que dans les fêtes de famille, les légumes avec la trempette passent toujours très bien. Les gens, inconsciemment je pense, veulent manger sainement si cela leur est offert. Même les plats plus santé peuvent avoir beaucoup de goût!

Et qu’en advient-il de la génération future?

La meilleure manière est de payer au suivant, donc d’apprendre aux plus jeunes l’importance d’une saine alimentation. Il faut éviter de mettre le gâteau sur un piédestal, les enfants ne feront pas la différence si on ne leur montre pas. Il a été prouvé que si l’on offre tout en même temps dans l’assiette de l’enfant, soit le repas principal accompagné du dessert et du breuvage, le jeune enfant goûtera à tout. Il s’agit aussi d’offrir des desserts plus nutritifs comme une pomme ou un yogourt pour assurer une croissance adéquate. Évidemment, on ne pourra jamais enrayer la connotation de fête qu’ont les desserts, mais au moins on peut essayer de ne pas récompenser les enfants avec des aliments. En les récompensant plutôt par une sortie au parc ou bien une baignade à la piscine, les jeunes éviteront d’associer la nourriture à des émotions ou à des événements.

Encore une fois, il n’y a rien de mal à se gâter de temps en temps. Le tour, c’est d’y aller avec modération et bonne conscience.

Author Details
Emilie est diététiste présentement à la maîtrise en sciences de la santé. Elle est passionnée de la nutrition et de la cuisine et souhaite transmettre ceci à ces lecteurs. N’ayant pas peur du ridicule et étant parfois sarcastique, ceci ne se traduit pas toujours très bien à l’écrit, mais elle tente tout de même de bien passer le message.
Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger