Les défis des études à temps partiel

Par Danie Martin

Un retour aux études à temps partiel après plus de 10 ans sur le marché du travail n’est pas évident. Nous ne commençons pas nos classes avec nos amis puisque la majorité d’entre eux se trouvent au travail, ce qui fait en sorte que nous ne connaissons pratiquement personne. Parfois nous reconnaissons un visage ou deux d’un cours précédent, mais en un rien de temps, ils nous surpassent dans les cours puisqu’ils étudient à temps plein.  Nous ne sommes pas présents durant les activités sur le campus puisque nous occupons un emploi à temps plein, nous avons des enfants, une maison, etc.  Il nous est donc plus difficile d’établir des relations avec les autres étudiants que nous rencontrerons durant notre période d’étude puisque nous y serons trois fois plus longtemps qu’eux.

Un autre défi : avec tous les arrangements que nous devons faire, notre horaire quotidien devient tout à coup chambardé.  Dépendamment de notre employeur, modifier notre horaire de travail peut être assez facile, mais peut dans certains cas être un fardeau de plus, dont nous pourrions facilement nous passer. Nous devons rajouter ou allonger des journées de travail afin que notre quantité d’heures travaillées demeure la même si nous voulons garder la même paye bimensuelle.  Nous devons créer du temps pour effectuer les devoirs, les travaux d’équipes, et tout cela en travaillant à temps plein, en nous occupant de notre demeure familiale ainsi que des activités familiales. Ceci est, bien sûr, sans oublier que certains étudiants à temps plein ont eux aussi leur petite famille ou des emplois qui demandent davantage d’heures que l’idéal ; nous vous levons notre chapeau.

Il ne faut pas oublier toutes nos questions. Il n’est pas toujours facile de trouver les réponses à celles-ci. Puisque nous ne participons pas à la majorité des activités étudiantes, il y a beaucoup d’informations que nous manquons et des liens qui ne sont jamais formés. Nous devons poser davantage de questions pour être à jour avec les étudiants à temps plein, questions qui ne sont probablement pas pertinentes à l’occasion! Parfois, nous nous sentons un peu laissés à nous-mêmes, puisqu’il nous arrive de nous faire dire que certains services sont seulement offerts aux étudiants à temps plein.  Nous aimerions croire que l’Université mettrait plus d’efforts afin de nous aider et de nous motiver à continuer nos études à temps partiel.  Heureusement, les professeurs, de leur côté, sont prêts à aller jusqu’au bout pour nous aider. Ils sont prêts à nous rencontrer non seulement pendant les heures de consultation, mais aussi à fixer des rendez-vous hors de ces heures si c’est plus facile avec notre horaire. Pour cela, nous vous remercions sincèrement.

Pour terminer, j’aimerais dire que personnellement, je trouve extrêmement intéressant toutes les opportunités qui s’offrent aux étudiants de l’Université : Jeux du commerce, Service de mobilité internationale, etc.

Profitez-en avant qu’il soit trop tard et que vous ayez trop d’engagements prioritaires.

La section Plume libre est publiée en partenariat avec le Département d’études françaises de l’Université de Moncton.

Partagez!