Les festivités et traditions annuelles : similaire à vos habitudes alimentaires?

Par Emilie LeBlanc

Vous trouvez que vous avez trop mangé durant les vacances de Pâques? Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul. C’est en effet un phénomène assez récurent durant les festivités. On entend souvent les gens dire qu’ils ont repris le poids perdu pendant les fêtes et on ressent le découragement dans leur ton de voix. L’important ce n’est pas de se sentir coupable de ce que l’on a consommé durant cette période, mais c’est simplement de revenir à ses habitudes quotidiennes – si ces dernières sont saines bien entendu.

Parfois on a envie de tout changer, surtout quand nos efforts ne sont pas à la hauteur. Par contre, changer drastiquement de mode de vie n’aide pas notre subconscient à s’y habituer. Ainsi, l’habitude ne peut être maintenue pour le mieux.

Il ne faudrait surtout pas se passer de droits aux traditions; ceci pourrait devenir morose, tandis que ces dernières sont là pour rehausser l’intérêt. De plus, se passer d’aliments qu’on aime nous fait les vouloirs encore plus pendant la période de privation. Tôt ou tard on succombe à la tentation et souvent on en consomme bien plus que voulu! D’ailleurs, il est quand même jugé sain pour l’humain de se faire plaisir avec certains aliments d’intérêt, tout en maintenant un style de vie sain. L’important, c’est donc de faire des choix sains la majorité du temps et d’éviter de trop se priver, surtout lorsque l’individu est en santé. Mener un style de vie idéal pourrait en théorie réduire les risques d’apparition de complications au niveau de la santé. Il ne faut pas se rendre malade à surveiller chaque petite action entreprise, mais plutôt profiter de la vie à plein et surtout savourer les aliments qui nous plaisent.

La nourriture est depuis toujours une raison pour rassembler les gens et pour animer des discussions. On va aussi souvent manger plus quand on est à l’aise et qu’on est entouré de gens qui mangent le cœur content. Ne pas s’associer à de tels rituels ne serait que sacrilège. Aussi faut-il pleinement jouir des situations qui rassemblent les gens qui nous sont chers.

La clé du succès, ne l’oubliez jamais, c’est la modération qui a meilleur goût dans toute situation. Alors rien de mieux que de se remettre aux saines habitudes tranquillement et de le faire consciemment et en toute volonté. Reprendre ses habitudes, mais en ajoutant quelques modifications de temps à autre, constitue un bon point de départ. Par exemple, quelqu’un qui ne fait pas du tout d’activité physique peut commencer à marcher 10 minutes par jour, trois fois par semaine afin de s’initier. Tandis que quelqu’un qui ne mange pas du tout de légumes pourrait d’abord en introduire une petite quantité au repas où il a le plus faim à l’habitude.

De prime abord, il suffit de savourer ses aliments et de se gâter de temps en temps. N’ayez pas peur du ridicule, surtout lorsqu’il s’agit du bien pour votre santé.

Author Details
Emilie est diététiste présentement à la maîtrise en sciences de la santé. Elle est passionnée de la nutrition et de la cuisine et souhaite transmettre ceci à ces lecteurs. N’ayant pas peur du ridicule et étant parfois sarcastique, ceci ne se traduit pas toujours très bien à l’écrit, mais elle tente tout de même de bien passer le message.
Partagez!