Les mangeurs difficiles : de l’enfance à l’âge adulte

nutrition_23sept

Les parents sont souvent inquiets de la croissance de leur enfant, comme les blondes s’inquiètent de l’apparition de maladies chroniques chez leur conjoint à l’âge adulte. Voici une chronique qui tente, avec humour, d’apprivoiser les hommes (ou bien les femmes), comme on apprivoise un enfant à consommer des aliments plus sains.

Tu n’es pas sa mère, mais…

Il est primordial d’apprendre dès un jeune âge l’importance de la saine alimentation afin d’adopter de bonnes habitudes dès le début. Le fait d’être autonome à l’âge adulte ouvre plusieurs portes, dont l’une d’elles est de tomber dans le piège de manger de façon malsaine après avoir quitté le nid. Si maman lui préparait toujours ses repas, il veut sûrement que vous fassiez de même avec lui. Rassurez-vous, c’est là qu’il ne saura pas ce qui lui est tombé dessus!

… tu es un rôle modèle!

Pratiquer ce que vous prêchez n’a jamais été plus important qu’à ce jour! Évidemment, si vous lui dites de finir de manger ses légumes, il faut que vous fassiez de même aussi.

Trucs et astuces

D’habitude, le groupe d’aliments qui pose le plus de problèmes est les légumes et les fruits. Pour les légumes, il est très facile de les cacher dans des plats cuits traditionnels. Passez vos légumes préférés au broyeur et ajoutez-les aux sauces spaghettis, au chili, au pain à la viande, etc. L’important c’est de bien marier les épices et les saveurs pour obtenir un plat adéquat. Les enfants, comme les hommes, n’y verront que du feu.

Pour les produits laitiers, parfois le lait et le yogourt posent le plus de problèmes. Pour ce qui est du lait, les choix ne se limitent pas au lait de vache, vous serez peut-être surpris de sa réaction au lait de soya. Sinon, accordez-lui le fameux lait au chocolat. Oui, il contient plus de sucre, mais au moins il obtiendra une bonne dose de calcium et de vitamine D. Pour ce qui est du yogourt, explorez les différentes options (à boire, grec ou brassé) et saveurs qui varient de nature à des saveurs de noms de desserts.

Pendant l’enfance, la viande est moins bien reçue parfois, tandis qu’à l’âge adulte, c’est pratiquement tout ce qui fait partie de l’assiette. Peut-être que ceci fait partie de la mode de chestbras qui anime la population à consommer plus de protéines?

Il faut toutefois éviter de perdre la confiance des enfants. Oui, on fait ceci de bonne foi, car on se soucie de leur croissance, mais ce n’est pas un concept qu’ils vont comprendre si c’est réellement une problématique. L’homme des cavernes, toutefois, ne se méfie de rien, il mange n’importe quoi. Offrez-lui l’assiette, il va la bouffer s’il a faim.

Je sais que c’est beaucoup plus difficile de changer les habitudes d’un adulte que d’un enfant, mais il est important d’intervenir bien avant l’apparition de maladies chroniques. Malheureusement, pour la plupart, c’est à ce stade que les gens décident de changer leurs habitudes de vie. Néanmoins, mieux vaut tard que jamais! Bonne chance pour apprivoiser votre entourage et n’oubliez pas d’agir en contagion, de vendre votre assiette santé.

Author Details
Emilie est diététiste présentement à la maîtrise en sciences de la santé. Elle est passionnée de la nutrition et de la cuisine et souhaite transmettre ceci à ces lecteurs. N’ayant pas peur du ridicule et étant parfois sarcastique, ceci ne se traduit pas toujours très bien à l’écrit, mais elle tente tout de même de bien passer le message.
Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger