Les Trois Mousquetaires du XXIe siècle sont des plombiers hors pair

Photo contribution

Photo contribution

L’œuvre d’Alexandre Dumas, c’est du passé, vous dites? Pas selon l’auteur et metteur en scène Marc-André Charron, qui réinvente l’histoire des Trois Mousquetaires en les associant à des personnages de notre ère qui œuvrent comme plombiers. Le tout se déroulait jeudi dernier au théâtre l’Escaouette, sous le titre accrocheur « Les Trois Mousquetaires Plomberie ».

L’humour est au rendez-vous dès le début avec les acteurs qui clament en chœur l’introduction des personnages clés. L’histoire débute alors dans notre époque; le jeune homme Dave s’est fait jeter dehors par son père. Il décide donc de trouver refuge chez son oncle Aldo qui lui offre en retour de travailler pour lui dans sa compagnie de plomberie. C’est en se joignant aux deux autres employés de son oncle, Alex et Pete, qu’il se sent enfin mieux entouré, comme avec trois mousquetaires. Aldo devient Athos, Alex devient Aramis, Pete devient Portos et bien sûr Dave devient D’Artagnan.

Une ambiance et mise en scène hors de l’ordinaire

Avec si peu de décors, des tuyaux de plomberie, une toilette et une baignoire sur roues, le changement de scène et d’ère est effectué à la perfection en agençant éclairage et rectifications d’accents de la part des comédiens.

Les acteurs chevronnés mettent l’ambiance en faisant les sons de bouche pour imiter l’eau qui coule dans les tuyaux, des lumières qui clignotent et le moteur des voitures, pour n’en nommer que quelques-uns. Dans un autre temps, la musique live avec la guitare et le clavier contribue de façon originale à la mise en scène.

Mon aspect préféré de la pièce de théâtre est sans aucun doute le changement de plan de la scène. C’est en utilisant un simple tuyau de plomberie tenu à bout de mains que les acteurs démontrent qu’ils sont appuyés sur un bar. À ma grande surprise, ce bar manipulé par les comédiens bouge d’un côté à l’autre de la scène, comme si une caméra les suivait et nous faisait voir de tous les angles possibles.

Une histoire plus près de la réalité

Sans avoir besoin d’utiliser trop d’imagination, le spectateur se met tout de suite dans l’histoire agencé des années 1600 à celle de notre époque. Et que dire du personnage de Clémence qui devient Constance, la bien-aimée de D’Artagnan. C’est avec beaucoup de romance que D’Artagnan conquiert le cœur de Constance, et avec beaucoup de maladresse que Dave fait de même avec Clémence. Cela va sans dire que les gens étaient beaucoup plus courtois au XVIIe siècle qu’en 2015, même lorsqu’il est question de se disputer avec son ennemi.

Je n’ai jamais vu autant d’action dans une pièce de théâtre. C’est à se demander si les acteurs ont pris plusieurs coups de claques d’épées pendant qu’ils se pratiquaient, tellement la chorégraphie a l’air complexe et tout aussi imprévue. Néanmoins, tout est à la perfection digne de l’œuvre de Charron qui devient Dumas à sa façon.

Si vous avez manqué cette pièce de théâtre révolutionnaire, l’équipe sera en tournée en Acadie jusqu’au 31 octobre. L’horaire est disponible sur le site du Théâtre populaire D’Acadie.

 

Author Details
Emilie est diététiste présentement à la maîtrise en sciences de la santé. Elle est passionnée de la nutrition et de la cuisine et souhaite transmettre ceci à ces lecteurs. N’ayant pas peur du ridicule et étant parfois sarcastique, ceci ne se traduit pas toujours très bien à l’écrit, mais elle tente tout de même de bien passer le message.
Partagez!