L’esprit entrepreneurial s’invite à l’UdeM

AM_ProgrammeMentorat_6

« Stimuler et susciter l’entrepreneuriat. »

C’est en ces mots qu’on qualifierait l’esprit qui anime le programme CARDE, dont le lancement de la première édition s’est déroulé le jeudi 28 janvier dernier à la bibliothèque Champlain. Au total, quelques 11 étudiants, futurs entrepreneurs pourront profiter gratuitement du programme pendant une année académique.

C’est la toute première fois qu’un tel programme est offert à l’Université. Le programme de mentorat entrepreneurial est une gracieuseté du CARDE, le Centre Assomption de Recherche et de Développement en Entrepreneuriat. Le lancement coïncide avec le premier anniversaire de la mort de Patrick Albert, un homme d’affaires très impliqué dans la cause entrepreneuriale et la communauté francophone au Nouveau-Brunswick. C’est donc pour rendre hommage à sa passion et son courage que ses proches ont décidé de soutenir la création et la mise en place d’un tel programme. Selon Hazouz Bezaz, gestionnaire de projets dudit programme : « [Patrick Albert] y croyait beaucoup à la jeunesse ».

Un accompagnement riche

Le programme d’accompagnement est ouvert à tous les étudiants à l’Université de Moncton, quels que soient leur campus (Shippagan et Edmunston couverts), leur domaine d’études et leur niveau. L’idée est de mettre en contact des personnes ayant une expérience pratique dans le domaine de la création d’entreprises et des étudiants qui veulent se lancer dans le milieu.

Parmi la liste des mentors pour cette édition, on retrouve de hautes personnalités comme Gaëtan Thomas le CEO de NB Power, et Claude Savoie, CEO du groupe Savoie.

« Ce sont tous des entrepreneurs clés dans la région très influents. Ils m’aideront à mettre sur pied mon entreprise beaucoup rapidement et efficacement puisqu’ils savent où commencer », selon Emilie Leblanc, une des participantes au programme.

Durant le temps que dure le programme, soit une année académique, les participants devront prendre part à quatre rencontres individuelles, chacune d’entre elles axée autour d’une thématique précise : association et communication, valeurs et réussites entrepreneuriales, développement d’entreprise, et le réseautage d’affaires.

Selon Hazouz Bezaz : « nous essayons d’outiller les étudiants dans leur démarche entrepreneuriale. […] Il y a de l’accompagnement, mais surtout de l’écoute. »

C’est précisément ce dont ont besoin les étudiants qui souhaitent emprunter la voie de l’entrepreneuriat comme Emilie Leblanc qui souhaiterait diversifier l’activité familiale en fabriquant du fromage : « Quand j’ai vu le programme de mentorat en automne, je me suis dit que ça m’outillerait davantage et que ça ferait avancer les choses plus vite parce que je suis consciente que c’est un gros projet qui nécessite beaucoup de planification. »

Pour participer au programme, il faut déjà disposer de beaucoup plus qu’une idée. En effet, les intéressés soumettent une candidature en ligne, qui sera évaluée par un comité de sélection externe à l’Université.

« C’est eux qui détermineront qui est apte à profiter du programme. Nous recherchons principalement des gens sérieux, motivés et déjà animés par un esprit entrepreneurial. Il y a eu beaucoup de candidatures […] Il y a aussi pas mal d’étudiants internationaux parmi les mentorés. L’idée bien sûr ce n’est pas de se fermer sur un contexte local, mais de s’ouvrir au monde » indique Bezzaz.

Des projets à long terme.

Le programme a été lancé pour la première fois en septembre. Selon Hazouz, toutes les décisions stratégiques seront prises au printemps, où il sera question de discuter des projets futurs.

Ainsi, des perspectives comme l’intégration des diplômés de l’Université de Moncton ainsi qu’une forme de « speed dating » entre les mentors et les futurs mentorés, sont envisagées. Il faudrait aussi replacer le programme de mentorat dans un contexte plus élargi, celui d’une province très prometteuse qui malheureusement ne concentre pas beaucoup d’emplois. L’entrepreneuriat pourrait donc être considéré comme une échappatoire pour ces étudiants.

Author Details
Un passionné d’informatique pris d’un amour fou pour l’écriture. A travers les mots, on peut éduquer.
Partagez!