L’été pour se reposer?

par Catherine Dumas 

La saison estivale permet à nos Aigles Bleus de recharger leurs batteries et de se préparer pour la nouvelle année qui s’entame.

Travail, entraînement, compétitions et repos : voilà la recette parfaite de l’été d’un athlète universitaire. Tout dépend du sport qu’ils jouent, chacun d’eux se prépare à sa façon.
Voici donc le récit de quelques-uns de nos Aigles Bleus.

Jérémy Pellerin
Cross-country

Jérémy Pellerin, qui débute sa troisième année en administration, a eu la chance de performer dans une des courses les plus relevée au Canada soit le 10 km d’Ottawa.  Cette compétition fut plus que mémorable pour l’athlète, car il a réussi à se positionner 13e de la course et 3e canadiens.
Jérémy Pellerin, qui débute sa troisième année en administration, a eu la chance de performer dans une des courses les plus relevée au Canada soit le 10 km d’Ottawa.  Cette compétition fut plus que mémorable pour l’athlète, car il a réussi à se positionner 13e de la course et 3e canadiens.
«Meilleure course à vie! J’étais confortable durant la course et la foule était incroyable.  C’était un parcours très rapide et le fait qu’il y avait des africains dans celle-ci amenait un autre défi. C’était la première fois que je pouvais me mesurer à eux », affirme le coureur.

Pour Pellerin, les mois de juillet à septembre sont le moment parfait pour augmenter le nombre de kilomètres courus et se préparer à fond pour la saison de cross-country. Il a très hâte de recommencer la saison universitaire car il est, cette année, l’un des espoirs pour remporter le championnat de cross-country des universités de l’Atlantique, le 26 octobre prochain, qui se déroule ici même à l’Université de Moncton.

Maxime Daigle
Soccer

Le #7 des Aigles Bleus n’a pour sa part, pas perdu son temps, lui non plus. Même s’il a manqué les six premières parties du FC Gatineau, équipe de la ligue semi-professionnelle de soccer du Québec, Daigle est devenu un joueur important de la formation et aussi le meilleur marqueur de l’équipe. 

« C’est vraiment le fun comme ligue et en plus, il y a toujours beaucoup de partisans», explique l’attaquant, qui a eu l’occasion, cet été, de jouer avec d’anciens coéquipiers des Aigles, dont les jumeaux  Ciepela.

En plus de pouvoir pratiquer son sport tout l’été, Maxime a combiné le tout en travaillant à la banque BMO et au journal Le Droit, où il a fait son stage universitaire en y travaillant une fois par semaine.

L’étudiant du programme d’Information-Communication sera donc un joueur à surveiller lors de la saison universitaire, où celui-ci est considéré comme « un bon pilier pour la jeune équipe de soccer», selon l’entraîneur Angelo Jean-Baptiste.
Simon Jodoin et Marika Lacroix
Hockey

Pour leur part, nos hockeyeurs profitent de l’été pour pratiquer différents sports. Certains jouent dans une ligue d’été pour ne pas perdre leur habiletés, tandis que d’autre préfèrent s’investir dans d’autres activités.

Marika Lacroix, nouvelle capitaine de l’équipe des filles, complètera sa 4èmeannée en éducation, concentration biologie. Elle a passé l’été chez elle à Orléans, en Ontario, pour faire son stage dans son ancienne école secondaire. Elle a aussi travaillé à SAS Institute, qui est une compagnie privée d’analytique et de logiciel de programmation.

««J’ai vraiment adoré mon expérience; tant les élèves que la profession d’enseignant. Ça m’a confirmé que c’est vraiment une carrière que je veux poursuivre ! Par contre, pour le SAS Institute, je me vois mal travailler dans un bureau à journée longue.», souligne la jeune femme.

En effet, notre joueuse des Aigles Bleus n’a pas laissé de côté le sport car elle a  accompli un duathlon et un 10 km à la course durant ses vacances.

De plus, Marika a investi de son temps à organiser des tournois de volley-ball pour différentes collectes de fonds, entre autre pour amasser des fonds pour les enfants et pour la recherche contre le cancer.

De son côté, Simon Jodoin a passé l’été ici, à Moncton, afin de travailler chez Financement agricole Canada.

Jodoin en est à sa 3ème année au sein de l’équipe des Aigles et a remplacé la glace hivernale par une surface de hockey balle en participant à la ligue Goodys Ball hockey de Moncton durant les quatre mois de congé.

Comme de nombreux athlètes, le défenseur portant le #25 s’est beaucoup entrainé durant l’été. Celui-ci a même eu la chance de le faire avec un de ses coéquipiers, Samuel Groulx, ce qui s’est avéré être beaucoup plus motivant pour lui.

« J’ai très hâte de recommencer la saison.», soutient-il.

Cette phrase est universelle parmi la famille des Aigles et revient dans chacun des discours des athlètes universitaires. Ils ont tous très hâte de commencer la nouvelle saison, d’avoir de nouveaux défis et surtout retrouver leurs coéquipiers. Ils ont fait le plein d’énergie et sont prêts  à offrir des performances à l’attente de leurs entraîneurs, auxquelles vous pourrez assister au courant de l’année à venir.

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger