L’initiation, c’est reparti!

WB_Initiation_23sept15

Comme promis il y a quelques semaines, retour sur ce sujet palpitant qu’est l’initiation des nouvelles et des nouveaux étudiants de l’Université de Moncton, campus de Moncton.

L’initiation, l’initiation…On entend beaucoup ce mot ce début de semestre. Mais, que veut donc dire le mot «initiation»? C’est l’activité pendant laquelle les nouveaux arrivants reçoivent leur «billet d’entrée» dans la grande famille des étudiantes et des étudiants de leur faculté respective. C’est une activité qui permet de briser la glace entre les premières années eux-mêmes et ensuite, entre les premières années et les anciens étudiants. Rappelons cette règle fondamentale de l’initiation: il est interdit à quiconque n’ayant pas reçu l’initiation d’initier à son tour, d’où le caractère sacré de cette tradition.

 

La position très claire de l’Université de Moncton sur l’initiation

À la suite de certains dérapages arrivés, notamment lors d’initiations de la faculté d’administration les années précédentes et dans certaines universités de l’Atlantique, il apparaît clairement que l’Université de Moncton a pris des mesures pour éviter tout débordement. L’Université de Moncton, comme toute institution, a un code de conduite et des règlements que doivent respecter la population étudiante. Selon l’article 4 de la politique de l’Université de Moncton pour un milieu de travail et d’études respectueux, il est écrit :

  1. a) «Chaque membre de la communauté universitaire a :
  • le droit à l’intégrité de sa personne;
  • le droit à sa dignité,
  • le droit à la sauvegarde de sa réputation;
  • le droit d’être traité avec respect. »
  1. b) «Chaque membre de la communauté universitaire a l’obligation de traiter les autres avec respect et dignité.»

Puis, à l’article 5, alinéa b)

«Il incombe à tous les membres de la communauté universitaire de prévenir le manque de respect tant sur les campus qu’à l’extérieur de ceux-ci. Cette obligation subsiste lorsqu’un membre participe, par exemple, à des conférences, des retraites, des cours de formation ou à toute activité externe liée au travail ou aux études

 

Madame Marie-Linda Lord, vice-rectrice aux affaires étudiantes, s’était exprimée en ces termes selon Radio-Canada au début du mois de septembre : « On le voit dans certaines universités chaque année, et c’est pour ça que les efforts sont déployés et le travail se fait avec les associations étudiantes également pour s’assurer que des situations tristes et malheureuses ne surviennent pas ».

L’épée de Damoclès plane sur l’initiation

En effet, l’épée de Damoclès plane bel et bien sur l’initiation. Cette information a été confirmée par Jonathan Arsenault, président du conseil étudiant de la faculté de génie de l’Université de Moncton, campus de Moncton. En effet, celui-ci a laissé entendre qu’il était en contact étroit avec le doyen de la faculté de génie, Monsieur Gilles Roy, afin que l’initiation se passe dans le respect le plus total de la dignité et de l’intégrité des personnes présentes. Selon ses dires, l’activité reste bien organisée au sein de la Faculté de génie. «C’est une activité bien structurée, organisée à l’avance. La sécurité vient et le conseil étudiant surveille.»

L’organisation sans dérapage de l’initiation, un défi pour les conseils étudiants?

Il apparaît clairement que cette année, l’organisation des journées d’initiation sera un défi pour les conseils étudiants des facultés de l’Université de Moncton, campus de Moncton. Cette initiation sera sûrement pointilleuse et organisée pour éviter des sanctions de la part de la direction de l’Université de Moncton. Au regard des évènements passés, le grand coupable reste l’alcool. Selon une entrevue accordée à Radio-Canada, Etienne Doucet, affirme ceci : «L’alcool, c’est sûr et certain… C’est l’université, le monde aime fêter et tout ça, mais le but n’est jamais l’alcool. Le but est toujours de socialiser, rencontrer du monde de cette façon-là.» Le mot est lancé : socialiser. En espérant que tous les conseils étudiants de l’Université de Moncton mettront plus d’emphase sur cet aspect qui sera plus utile aux nouvelles et aux nouveaux étudiants et qui est le but même de l’initiation en milieu universitaire. En effet, selon Glody Shaolinde, étudiant en génie civil, deuxième année : «Cela permet d’intégrer les nouveaux et de créer en eux un esprit d’appartenance à une famille.»

Partagez!