L’ouverture du Coude : diversité et hétérogénéité

par Karine Martel

C’est dans l’odeur de houblon que s’est terminé le premier rassemblement étudiant dans le tout nouveau café/pub/hang out de l’université, Le Coude, mercredi le 5 septembre.

Ceux qui craignaient que le nouveau pub de l’université ne soit pas à la hauteur des attentes des étudiants seront d’accord pour dire que la journée d’inauguration du Coude a permis à plusieurs d’en lever le leur.

Il était à peine 20 h, et déjà l’ancienne salle multifonctionnelle se remplissait d’étudiants, de non-étudiants, de nouveaux étudiants et de nouveaux diplômés. La diversité du concept proposé par la FÉÉCUM a su rassembler des étudiants de plusieurs facultés, ce qui est un défi en soi. A priori, entrecouper une prestation musicale de parties de trivia peut sembler un choix discutable. Pourtant, des membres de la foule étudiante jouaient au trivia, d’autres dansaient sur les rythmes festifs du groupe gagnant de l’édition 2012 du concours « Jammers du campus », Saraphie, et chacun semblait s’amuser à sa façon.

Le plancher de danse étant déjà bien réchauffé, la scène s’est libérée vers les 22 h afin de faire place aux vedettes de karaoké du campus qui ont su divertir les quelques centaines d’étudiants présents avec leur belle voix du dimanche, ou plutôt celle du mercredi.

« Non seulement il y avait la masse, mais il y avait la diversité » explique, satisfaite, la présidente de la FÉÉCUM, Joëlle Martin. « Il y avait des étudiants en première année, en quatrième année, il y en avait à la maîtrise […] il y avait des mineurs, il y avait des majeurs, et tout le monde avait du fun. »

L’accessibilité des mineurs aux activités organisées dans Le Coude est primordiale pour la FÉÉCUM. « Le café n’était pas nécessairement promu comme étant ouvert aux mineurs en soirée, Le Coude oui », précise la présidente.

Trivia, musique et karaoké n’étaient cependant pas les seules activités organisées par la Fédération étudiante, qui se dit satisfaite du succès de la première journée du Coude.

Une petite cérémonie officielle incluant un gâteau à l’effigie de la carte du Coude a eu lieu en début d’après-midi avec le nouveau recteur de l’université, Raymond Théberge.

Par la suite, le documentaire culte L’Acadie, l’Acadie?! qui témoigne de la détermination de la jeunesse acadienne des années 1960 a été visionné par les quelques étudiants présents. La projection du film s’en est suivi d’un tournoi d’échec plutôt intime où quelques étudiants se sont affrontés.

Le Coude est un endroit où tous les étudiants sont les bienvenus. N’étant pas équipés d’une cuisine, quelques mets congelés y sont tout de même servis sans pour autant que l’endroit ne se dise un restaurant. Divans, tables, café, pâtisseries et jeux de société sont quelques-uns des principaux attraits de l’endroit, tout de suite après le côté social et communautaire qui s’y développera de plus en plus au courant du semestre. Étant la propriété des étudiants, Le Coude peut être réservé pour les conseils et les comités étudiants qui désirent y faire une activité.

Partagez!