Marché à l’Université : nouveau partenariat, meilleure offre

Pour la première fois, le marché de Dieppe et la Récolte de Chez Nous s’allient à « Ton marché à l’Université » pour offrir une variété de marchandises et de spécialités, sur place ou à emporter. 

La Fédération étudiante (FÉÉCUM) a approché la coopérative pour une collaboration, dans cette initiative déjà existante depuis plusieurs années. L’objectif était simple, allier le marché de Dieppe à la FÉÉCUM, pour offrir plus de produits frais et locaux aux étudiants du campus de Moncton.

« Ça fait une douzaine d’années qu’on a l’expertise de gérer le marché de Dieppe, donc on s’est dit qu’on pouvait transmettre cette expertise-là à la FÉÉCUM », souligne Maxime Gauvin, directeur général de la Récolte.

La Récolte de Chez Nous regroupe plusieurs fermiers de la région, qui siègent à son conseil d’administration. L’organisme s’occupe du Marché de Dieppe depuis sa fondation.

Craig Lewis de la ferme Lewis Mountain vend ses légumes locaux sur le campus pour la première fois. Il est accompagné de Maxime Gauvin, directeur de la Récolte de Chez Nous. Photo : Olivia Adié, Le Front

La présence de la coopérative à « Ton marché à l’Université » permet aux étudiants de découvrir une grande diversité de mets prêts à déguster, de saveurs internationales et même d’art et d’artisanat.

« C’est vraiment gagnant-gagnant. Nous autres, ça nous donne une belle visibilité et pour les marchands aussi ça leur donne une visibilité une fois par mois de venir au campus et rencontrer des clients qu’ils n’ont pas habituellement les samedis matin au marché »

– Maxime Gauvin, directeur général de la Récolte de Chez Nous

La majorité des marchands ont fait des prix spéciaux aux étudiants dans le but de rendre leurs produits abordables.

Le populaire stand de nourriture coréenne « Mansu BBQ », présent au Marché de Dieppe tous les samedis. Photo : Olivia Adié, Le Front

La coopérative de la Récolte de Chez Nous est une coopérative agricole. Elle comprend une trentaine de fermiers qui sont des membres. La récolte fait la promotion de l’agriculture durable et de l’alimentation locale dans le sud-est du Nouveau-Brunswick. Maxime Gauvin précise qu’un des plus grands projets de la coopération est entre autres le marché de Dieppe.

« Pour nous autre, cette année, c’est un test. On veut inciter les étudiants à acheter des produits locaux. La Féécum est un organisme facile à travailler avec, donc on espère que ce partenariat va se poursuivre » précise-t-il.

Une occasion de faire le plein de produits locaux

Paul-Émile Doucet, gérant du Marché de Dieppe. Photo : Olivia Adié, Le Front

Le Marché à l’Université est une extension du marché de Dieppe. On peut retrouver tous les marchands présents à ce marché situé près de l’hôtel de ville, qui se déroule tous les samedis de 7h à 13h30. Paul-Émile Doucet nous explique que l’organisation s’est fait sur une période d’un mois, tout au plus cinq semaines pour la finalisation.

Le gérant explique que le travail s’est fait en deux étapes. D’abord, il fallait choisir des marchands intéressés à venir et ensuite, trouver un bon mixte pour les étudiants pour permettre à ces derniers d’avoir un peu de tout.

« Probablement, on aura plus de marchands qu’aujourd’hui au prochain marché, c’est pour ça que l’université nous a contacté, nous on fait affaire avec plusieurs vendeurs, une centaine. J’ai même une liste d’attente de gens qui veulent venir au marché que je n’ai pas de place pour »

– Paul-Émile Doucet, gérant du Marché de Dieppe

Pour lui, il est important de connaitre les goûts et les préférences des étudiants pour pouvoir offrir encore plus de diversité.

« Il y a une autre chose que j’aimerais aussi, c’est que s’il y a quelque chose qui manque, que les étudiants voudraient avoir à leur marché, c’est de nous envoyer un courriel électronique, aller sur notre site web et nous envoyer un petit mot disant qu’il manque certaines choses qu’on voudrait avoir au marché. »

– Paul Émile Doucet, gérant du Marché de Dieppe

Lors du marché au centre étudiant, 11 marchands étaient présents. Il y avait du prêt-à-manger, des légumes à ramener à la maison, un kiosque de savon naturel, une boulangerie et plein d’autres produits.

« Ton marché à l’Université » a lieu une fois par mois. Le prochain marché se tiendra le 15 novembre.

Author Details
Journaliste multimédia

Franco-Albertaine, Olivia Adié est venue à Moncton pour étudier le Common Law en français. Son parcours dans plusieurs régions du Canada, dont l’Université Saint-Boniface à Winnipeg, a éveillé sa curiosité, son intérêt pour l’actualité et son appréciation de la culture francophone. Elle entame sa deuxième année en Droit.

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger