Mathieu Boudreau ne cesse de triompher

GCZ_PortraitMathieuBoudreau01_21oct2015

Photo Gaethe Cheidra Zamouangana, Le Front

Mathieu Boudreau remporte la palme chez les auteurs-compositeurs-interprètes lors de la 11e édition du sommet de la chanson de Kedgwick, le 4 octobre dernier.

Grand, imposant, aux yeux rieurs, à l’expression du visage aimable et sympathique, il nous a fait l’honneur de partager quelques traits de sa vie avec nous.

Connaissez-vous Mathieu Boudreau?

Mathieu Boudreau est un jeune homme de 21 ans originaire de Petit-Rocher au Nouveau-Brunswick. La grande partie de son enfance, il l’a passé à Petit-Rocher avant d’emménager à Moncton à l’âge de 19 ans.

Ce dernier s’est intéressé au monde de la musique à l’âge de 13 ans. Son grand frère, qui jouait de la guitare, l’a fortement influencé et il s’en est inspiré par la suite.

« Mon frère jouait de la guitare et je trouvais ça vraiment cool. De ce fait, j’ai également commencé à jouer de la guitare, et j’ai compris que c’est ce que je voulais faire : la musique », disait-il.

Il fut membre du groupe Razzia, qui a obtenu la palme dans la catégorie groupe, et récompensé du prix Coup de cœur du public au concours Accros de la chanson en 2012.

Sa formation

C’est un multi-instrumentiste et un auteur-compositeur. Il a fait des études en guitare classique à Moncton avant de passer un semestre à Montréal pour étudier la guitare Jazz. Entre temps, il décroche le prix coup de cœur du festival Village en chanson de Petite-Vallée à Québec.

Néanmoins, il s’adonne à présent à une mineure en science politique à l’Université de Moncton.

« J’ai fait une mineur en musique et là, je fais ma mineur en science politique ».

Il s’implique également dans les activités associatives de sa faculté en étant que président de l’Association des étudiants et étudiantes de la Faculté des arts.

Ses prouesses les plus récentes

Mathieu remporte les honneurs lors du concours Jammers du campus à l’automne 2013, dès son arrivée à l’université. L’année suivante, il s’arrache avec succès le second rôle de Mr Bluff dans l’opéra l’Imprésario de Mozart et se produit sur la scène du Capitol de Moncton.

Cet étudiant, au tempérament ouvert, a participé à plusieurs concours, dont les plus importants sont le 47e Gala de la chanson de Caraquet, duquel il sort gagnant en remportant fièrement le prix de l’auteur-compositeur-interprète, le Prix Coup de Cœur Petite-Vallée et le Prix de l’Équipe en juillet dernier.

Il ne s’arrête pas là : son esprit compétiteur le conduit ainsi à la victoire, qu’il remporte lors de la 11e édition du sommet de la chanson de Kedgwick.

« C’était bien à Kedgwick, il y a beaucoup de forêts là-bas et c’était l’automne qui commençait. Ça fait qu’il y avait un beau paysage très inspirant pour faire de la musique et puis, le monde est super gentil », confie-t-il.

Toutefois, il s’inspire de son quotidien pour ses textes et ne manque pas l’occasion d’ajouter un léger complément humoristique. Il s’éclate à tout moment et désire le partager avec tout le monde.

Bref, on pourrait déduire que 2015 est une année gracieuse pour ce jeune passionné de la musique.

De plus, il est admis à concourir au festival International de la Chanson de Granby, à l’été prochain.

Partagez!