Menu du jeudi : jam avec patates en trio [VIDÉO]


Les gagnants du Jammers du campus seront les vedettes du jeudi jam de janvier à avril.

Les trois jeunes musiciens qui forment le groupe Potato Trio sont tous des étudiants en ingénierie à l’Université de Moncton; Samuel Frenette et Patrick Gaudet sont tous les deux guitaristes et Frédéric Comeau est le percussionniste du groupe. Frédéric et Samuel se prêtent aux voix principales, tandis que Patrick se joint aux deux autres pour faire quelques harmonies avec leur chant.

La naissance du groupe

EL_potatotrio2_15janv2016

Le Potato Trio lors du premier jeudi jam de la saison hivernale 2016. Photo Emilie LeBlanc, Le Front

Le trio prenait leurs spectacles de Jammers du campus au sérieux en pratiquant quatre fois par semaine, chose qui a bien su porter fruit lorsqu’ils ont décroché la première place.

Frédéric avait participé aux Jammers du campus de l’an passé où il avait terminé en deuxième position et avait décidé de se relancer pour une deuxième fois l’automne dernier. Patrick et Samuel voulaient aussi y participer et pratiquaient ensemble depuis cet été. Connaissant bien Frédéric, ils ont décidé de se joindre à lui. Le groupe de musique s’est formé ainsi et le trio a décidé de continuer à jouer ensemble depuis leur victoire.

La nuit porte conseil

C’est durant une soirée où il ne pouvait pas fermer l’œil que Patrick a eu l’idée du nom du groupe.

EL_potatotrio1_15janv2016

Le Potato Trio rassemblé comme des patates tassées. Dans l’ordre habituel : Samuel Frenette, Patrick Gaudet et Frédéric Comeau. Photo Emilie LeBlanc, Le Front

« Fred pis Sam sont pretty fryé pis baké… Sam pourrait être la baked potato pis Fred la fried potato », explique Patrick, alors que Frédéric ajoute : « Pis of course lui [Patrick] c’est la sweet potato, parce que y’a choisi le nom ».

Bien que le trio possède plusieurs admirateurs, ils n’ont pour l’instant pas beaucoup de plans si ce n’est que de s’aventurer dans l’écriture de chansons originales, chose qu’ils pensent faire cet été.

« On donne tout ce qu’on a pour tout de suite. Ça tombe bien que j’suis là encore pour une année, on pourra continuer à jouer, pis si on a des gigs, c’est bon » explique Frédéric. « On joue parce qu’on aime ça, on a du fun pis on se prend pas trop au sérieux ».

Un avant-goût de patates

Samuel explique le style du groupe : « On joue des cool covers, pas des classic covers comme dans les bars. On joue ce qu’on aime, c’est usually plus musical pis compliqué ».

Un vrai plaisir pour les mélomanes, le groupe se prête à des reprises d’Harmonium, de Guns and Roses, des Beatles, de Mes Aïeux, de Tenacious D, Les Colocs et de Pink Floyd. Le trio joue réellement pour le plaisir, comme l’explique Frédéric : « C’est comme prendre une bière dans notre salon pis on joue juste les tounes qu’on écouterait ».

EL_potatotrio3_15janv2016

Le Potato Trio au naturel. Photo Emilie LeBlanc, Le Front

Le talent des trois jeunes hommes est évident. Frédéric réussit à la perfection plusieurs intonations de voix qui vous rappellent entre autres Dédé des Colocs et Serge Fiori d’Harmonium. La voix forte de Samuel plaît tout aussi bien à l’oreille musicale et les solos interprétés à chacun leur tour par Patrick et Samuel démontrent réellement le potentiel inouï des deux guitaristes.

Autre qu’aux jeudis jam, le groupe performera aussi le 12 février dans le cadre du « J’festival sur ton campus » où ils seront entièrement électrique pour la première fois. Deux autres musiciens s’ajouteront au band pour ajouter une basse et un clavier.

Author Details

Emilie est diététiste présentement à la maîtrise en sciences de la santé. Elle est passionnée de la nutrition et de la cuisine et souhaite transmettre ceci à ces lecteurs. N’ayant pas peur du ridicule et étant parfois sarcastique, ceci ne se traduit pas toujours très bien à l’écrit, mais elle tente tout de même de bien passer le message.

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger