Messieurs, à vos moustaches!

Par Sarah Anne Grandisson

Certaines sont épaisses et douce, d’autres sont presque inexistantes, mais tout de même présentes. Eh oui! C’est le retour du mois des moustaches.

Le Movember est un évènement qui a lieu tous les ans et où la gent masculine se fait pousser une charmante moustache afin de sensibiliser les gens et les inciter à contribuer à combattre le cancer de la prostate, mais aussi d’autres maladies masculines.

Selon les règlements officiels du mouvement, chaque participant devait, depuis le premier novembre seulement, se faire pousser une moustache bien distincte, et ce, jusqu’au 30. De plus, les membres qui y participent s’engagent à se comporter comme de vrai « gentleman ».

Sensibiliser c’est bien, mais la population étudiante sait-elle réellement ce que signifie le Movember? Ce mouvement qui a débuté en Australie et qui s’est vite répandu jusqu’au Canada est bien plus qu’un concours de beaux moustachus. Le but premier est de sensibiliser les hommes au bien-être de leur santé, car nombreux sont ceux qui n’y portent pas attention.

Ceci étant dit, Le Front s’est aventuré sur le campus afin de savoir si les étudiants étaient conscients du mouvement et pour quelles raisons il y participait.

« J’ai participé à Movember l’an passé, car mes amis m’ont mis de la pression. Je ne participerai pas cette année, car je trouve que plusieurs des participants d’aujourd’hui ne le font pas pour les bonnes raisons et je ne veux pas contribuer à cela. Mais je donnerai tout de même de l’argent pour la cause », indique Antoni Ciepala, étudiant en Administration.

Le mouvement offre-t-il assez d’opportunités où les étudiants peuvent donner de l’argent? La question mérite d’être posée. Par contre, il faut prendre en considération que tout le monde est touché par le bien de cette cause et que le mouvement représente la population. Chacun peut donc entreprendre des activités qui aideraient les uns et les autres.

« Je fais Movember pour supporter le mouvement, mais, honnêtement, moi-même je ne sais pas où il faut que je donne mes dons », signale Rock Babin, étudiant en DSS.

« C’est triste, car mon portefeuille est ouvert, j’attends juste que quelqu’un cogne à ma porte pour me demander si je serais intéressé de donner de l’argent pour la cause », Souligne Rico Boudreau, étudiant en histoire.

Il y a plusieurs façons d’amasser de l’argent pour le bien de la cause. Les étudiants de l’université sont invités à se rendre à la FÉÉCUM et à donner leurs dons à un membre du comité. Par la suite, ce sont eux qui s’occuperont d’envoyer le tout à la fondation. Pour ceux et celles qui possèdent une carte de crédit, il vous est possible de donner via le site internet ca.movember.com ou en appelant le numéro 1-855-4GROWMO.

Sinon il y a toujours la possibilité d’imprimer un formulaire, puis de poster l’argent à l’adresse indiquée.
Mesdames, Messieurs, Bon Movember!

Partagez!