Musée acadien de l’Université de Moncton

par Jessica Savoie

Une petite mine d’or qui nous transporte jusqu’en 1604

Se trouvant au cœur de l’Université de Moncton, le Musée acadien est une attraction touristique plus que développée. Elle attire, entre autres, les voyageurs de différentes provinces et de différents pays, en plus des touristes du Nouveau-Brunswick. Étant plus qu’abordable (l’entrée est d’un maximum de 4 $), le musée est une bonne occasion de sortie en famille ou en amis.

C’est en 1886, au sein du Collège Memramcook, qu’est fondé le musée. C’est avec les sollicitations et l’aide partenariale du Moniteur acadien que Camille Lefebvre, le fondateur de l’endroit, réussit à créer cette belle collection d’objets importants marquant notre histoire.

Depuis ce temps, mystère et magie ont traversé les années afin d’offrir à tous et chacun l’occasion de revivre les grandes explorations, les batailles et les souvenirs qu’ont façonnés à jamais l’univers acadien.

Le musée est pour tous les visiteurs un endroit envoûtant, et ce du début jusqu’à la fin. Comme il n’occupe pas une grande superficie, l’endroit est bien organisé afin d’inclure le plus d’objets importants, d’histoires, d’explications et d’objets divers possibles, tout ce méli-mélo dans une collection de souvenirs et légendes acadiennes qui nous transportent quelques siècles en arrière.

Le début de la visite se déroule dans la coque d’un bateau où bruits et fonds sonores sont de passage. On y raconte un peu comment Pierre du Gua de Mont s’est préparé pour la grande exploration et l’installation de ses colons en Amérique de Nord (à l’Ile Ste-Croix pour être plus précis). On y parle aussi de son monopole des fourrures, de son devoir d’évangélisation des autochtones ainsi que de l’exploration des terres.

Plus tard, on remarque que le plancher change de couleur : ce petit détail marque en fait un nouveau chapitre de l’histoire. On voit défiler devant nous des parties importantes du passé des Acadiens ; déportation, système politique et économique, culture, musique, contes et légendes…

À un certain moment de la visite, une partie est consacrée aux personnages importants de l’Acadie moderne. Par exemple Yvon Durelle, célèbre boxeur professionnel, ou encore Donna Lacroix, Angèle Arseneault, 1755 et autres artistes musicaux qui ont façonné à leur façon l’idéal acadien.

Beaucoup d’étudiants ne sont pas au courant qu’il existe un tel endroit sur le campus. Sur 12 étudiants interviewés, de la 1re à la 4e année, seulement quatre connaissaient l’existence du musée. De plus, sur les quatre qui étaient au courant, seulement trois y sont déjà allés.

Pourtant, pour les étudiants de l’Université de Moncton, l’entrée est gratuite. Ce devrait donc être une bonne occasion d’en apprendre davantage sur l’histoire des ancêtres acadiens.

Selon Dylan Hébert, étudiant en première année en histoire, la visite a été une excellente occasion pour lui d’approfondir ses connaissances et d’en apprendre davantage sur l’histoire acadienne. Ce devrait être, selon lui, une expérience dont tous les étudiants devraient profiter. 

C’est une occasion non seulement pour les étudiants en histoire, mais aussi pour beaucoup d’autres programmes tels que sociologie, information-communication, philosophie et on en passe.

Pour les intéressés, il y a des visites libres ainsi que des visites guidées qui peuvent porter sur différents thèmes (l’ingéniosité des Acadiens, les aboiteaux, la musique, la pêche, etc.). Pour plus d’informations concernant les services offerts, il est possible de consulter la page Web du musée au http://www.umoncton.ca/umcm-maum/accueil.

Partagez!