Nouveau spectacle de Mario Jean : Moi Mario

C’est la troisième fois en 12 ans que Moncton accueille l’humoriste québécois Mario Jean. Ayant changé sa formule, l’humoriste préfère maintenant des salles plus petites, comme la fameuse salle de spectacle du Pavillon Jeanne-de-Valois, qui peut accueillir 406 spectateurs. « C’est parce qu’il veut être proche de son public » nous dévoile Louis Doucet, directeur des loisirs socioculturels à l’Université de Moncton. « Son spectacle parle de tout et de rien, mais surtout du quotidien et je pense que c’est pour cela que cette tournée a beaucoup de succès ».

M. Doucet explique que le Centre des arts et de la culture de Dieppe ont aussi accueilli Mario Jean la semaine dernière et que si l’Université de Moncton avait été les seuls à présenter le spectacle, la salle aurait été assurément complète. En prévente, l’Université aurait réussi à vendre 300 billets depuis le 8 septembre et plusieurs se sont fait acheter à la porte, chose qui n’inquiétait pas le directeur. Louis Doucet œuvre dans la programmation de spectacles depuis 30 ans et se retire en décembre prochain « Je suis vraiment content [de recevoir Mario Jean]. (…) Je pars certainement avec le sentiment de la mission accomplie, en terme de ce qu’on a réussi à monter comme programmes ».

Des sujets bien ordinaires, avec un penchant humoristique

En début de spectacle, Mario Jean fait son entrée avec plusieurs mains d’applaudissements généreuses. Il débute alors EL_MarioJean3_30sept15avec un peu d’improvisation en impliquant quelques personnes de la salle moins gênées, nous prouvant qu’il n’a pas toujours besoin de ses textes pour faire rire. L’humoriste fait le tour de plusieurs sujets comme les tabous sexuels, comment « on ne dit pas les vraies affaires », ses aventures au Kilimandjaro et bien sûre le pourquoi de notre addiction aux croustilles. Un spectacle de deux heures sans entracte, mais plutôt composé d’une pause assez spéciale en compagnie des gags de l’humoriste. En fait, il ne cesse de nous dire que nous sommes « assez spéciales », sans vouloir nous dire les « vraies affaires ».

Des opinions de la part d’étudiants

Le spectacle de vendredi dernier a su charmer plusieurs étudiants, dont Véronique Thibault, étudiante à la maîtrise qui dit avoir ri du début à la fin. « [C’est] un humoriste très près de son public, très humain. Qu’est-ce qui le rend unique c’est qu’il aborde beaucoup de sujets de la vie commune, fait qu’on peut très facilement se sentir interpelé par ce qu’il dit. »

D’un autre côté, Jenny Beaulieu, étudiante en éducation au primaire avait des espérances assez supérieures après avoir parlé de ce spectacle anticipé à des amis : « la barre était haute, mais c’était vraiment bien (…) ça l’a rencontré mes attentes ». 

La tournée de Mario Jean se termine à Terre-Neuve, « Ça fini bien, j’ai commencé ma carrière à faire des jokes de newfies », nous partage-t-il en amorçant son spectacle.

Author Details
Emilie est diététiste présentement à la maîtrise en sciences de la santé. Elle est passionnée de la nutrition et de la cuisine et souhaite transmettre ceci à ces lecteurs. N’ayant pas peur du ridicule et étant parfois sarcastique, ceci ne se traduit pas toujours très bien à l’écrit, mais elle tente tout de même de bien passer le message.
Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger