On est qui? Des Cheerleaders! On veut quoi? Devenir des Aigles Bleues!


Un groupe de jeunes femmes milite pour avoir le statut d’équipe sportive de l’Université de Moncton. Pour quel sport ? Le cheerleading!

Cette vingtaine d’étudiantes, qui étaient seulement six à leurs débuts il y a trois ans, pratiquent trois fois par semaine et sont motivées à bloc. Cependant, même si elles s’entraînent, étudient et performent dans des compétitions avec le logo de l’Université de Moncton sur leurs uniformes, elles n’ont pas le statut d’Aigles Bleues, l’emblème sportif qui représente l’établissement. L’une des entraîneurs de l’équipe, Cynthia Haché, précise : « On avait demandé au début de l’année passée qu’on aimerait être considérée comme des Aigles Bleues et c’était une affaire de budget, mais on a réussi à faire tout notre budget jusqu’à maintenant, so ça peut pas être si gros que ça. »

Leurs moyens actuels proviennent actuellement de ventes de billets, de commanditaires et de leur argent de poche. Elles achètent leurs uniformes, paient les compétitions et se rendent à celles-ci par leurs propres moyens.

Si elles parviennent à avoir un budget quelconque, elles veulent investir dans de nouveaux matelas pour s’entraîner. L’une des fondatrices de l’équipe, Gabrielle Albert, tient à dire que d’un point de vue sécurité, ceux-ci sont inadéquats et que « …de nouveaux tapis pourraient servir aussi à d’autres activités et à tout le monde comme le karaté par exemple, pas juste à nous. Ça resterait à l’Université ».

jb_cheerleading_1octobre1

L’équipe de cheerleading en pleine action. Photo contribution : Josée Basque.

Lorsque l’on demande à Cynthia ce que faire partie des Aigles Bleues représenterait pour l’équipe, celle-ci répond : « On veut juste représenter le nom de l’université comme les autres sports, […] tout de suite on est comme un club avec le logo de l’université qui n’a pas de droit d’auteur ». Leur demande principale serait d’avoir une discussion avec la personne qui est en charge et de lui montrer ce qu’elles font.

L’année dernière, l’équipe, qui s’appelle actuellement le Bleu et Or, a participé à une compétition et est arrivée en deuxième position. Il s’agit d’un classement dont les filles sont fières puisqu’il s’agissait de leur premier concours, mais particulièrement parce qu’elles étaient à un point près de l’équipe gagnante, qui avait dix ans de participations compétitives derrière elle.

Coralie Richard, membre de l’équipe, souligne qu’elle a débuté le cheerleading à Halifax, sa ville natale. Celle-ci affirme que la plupart des membres ont seulement débuté l’an passé, mais que le désir d’apprendre est là : « Il y a de l’intérêt à l’université c’est pour ça qu’on aimerait se faire reconnaître ». L’une des membres a d’ailleurs choisi l’Université de Moncton pour faire du cheerleading.

Les plans pour l’équipe cette année sont de se faire connaitre. Les filles vont participer à trois compétitions distinctes, dont une à l’Université de Moncton. Elles tiennent donc à faire bonne figure. Cynthia, l’une de leurs entraîneurs, a beaucoup d’espoir : « L’équipe est vraiment forte et est pleine de potentiel ».

Les étudiantes et étudiants sont invités à venir les encourager le 21 janvier prochain au Stade du CEPS à l’Université de Moncton.

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger