Pierre D. Boudreau à la v.-p. interne : appartenance, sports et implication

Jaber Najim et Pierre Boudreau, les candidats à la vice-présidence interne, au débat organisé par les MAUI mercredi.

Dans sa plateforme, Pierre Duguay Boudreau mise sur le sentiment d’appartenance des étudiants. Il veut renforcer les liens entre la FÉÉCUM et les étudiants ainsi qu’améliorer les relations entre les étudiants canadiens et les étudiants internationaux. Il veut aussi bonifier la vie sportive à l’Université de Moncton et lutter contre l’exode des étudiants de l’université aux maisons.

Le débat des candidats à l’élection de la Fédération étudiante (FÉÉCUM) eut lieu mercredi, au bar Le Coude de l’Université de Moncton. Pierre D. Boudreau convoite le même poste que Jaber Najim aux élections qui se déroulent lundi et mardi.

Consultez notre section spéciale de la FÉÉCUM exclusivement sur lefront.ca

Selon le candidat, les efforts qui sont placés à promouvoir les activités étudiantes sur les nombreux babillards à l’université pourraient être placés ailleurs puisque les gens ne regardent pas nécessairement ceux-ci.

Au lieu de miser surtout sur les affiches, il veut s’approcher lui-même des étudiants.

«  Je vais aller voir les gens personnellement, leur donner de l’information en main propre, pouvoir leur parler, partager les informations moi-même. Je sais que c’est difficile d’être partout sur le campus, mais je suis prêt à faire les efforts pour le faire. »

Pierre D. Boudreau, candidat à la v.-p. interne de la FÉÉCUM

Il veut aussi mieux intégrer les étudiants à l’implication sur le campus. Le candidat rapporte que les formations offertes aux étudiants sont déjà bien établies, et c’est une bonne chose.

L’affiche électorale de Pierre D. Boudreau. Photo : Le Front

L’accent devrait plutôt être placé sur les moyens de communication pour que les étudiants reçoivent le message, parce que le système de courriels ne semble pas fonctionner.

Pour lutter contre ce qu’il appelle l’«exode des étudiants à la maison», Pierre D. Boudreau entend continuer un projet déjà envisagé par la FÉÉCUM, une coopérative de logements abordables.

Un vice-président international à la FÉÉCUM?

Les étudiants internationaux sur le campus ne se sentent pas touchés par les activités qui sont amenées sur le campus, mentionne Pierre Duguay Boudreau. Avoir une représentation au niveau du conseil exécutif aiderait ces étudiants à avoir un sentiment d’appartenance par rapport aux soirées organisées par la FÉÉCUM.

Il mentionne aussi que le président de la FÉÉCUM, lors d’une égalité des votes, doit trancher, donc c’est vu comme s’il y a deux votes. En rajoutant un nouveau poste, les étudiants internationaux pourraient être représentés et on éviterait que le président ait plus de poids que les autres quant aux décisions qui sont prises lors des réunions du conseil exécutif.

Sports et appartenance

Pendant la période du débat ouvert, le candidat à la vice-présidence interne a mentionné qu’il voulait faire en sorte que les étudiants aient un meilleur sentiment d’appartenance avec une approche progressive. Cela consisterait non seulement d’une coupe FÉÉCUM, mais aussi d’avoir des Jeux olympiques interfacultés, de commencer avec un plus petit groupe et poursuivre avec les facultés pour qu’ensuite les étudiants sentent plus un sentiment d’appartenance envers l’université.

Pour les nouvelles équipes sportives que le candidat veut créer, il mentionne qu’il ne faut pas viser sur les retombées économiques, puisqu’on parle surtout de fierté. Si on prend exemple des universités américaines, le sport touche les étudiants et les rassemble.

« Y’a des beaux moments qui sont vécus sur les terrains sportifs et de vivre ça avec la masse étudiante ça t’ajoute ce sentiment d’appartenance là. »

L’implication à l’Université de Moncton

Monsieur Duguay Boudreau a terminé son discours en expliquant que la réalité à l’Université de Moncton, c’est que la plupart de la masse étudiante n’est pas impliquée, et qu’il faut prendre conscience que tous les étudiants font partie du problème et qu’ils doivent tous faire des pas vers l’avant pour changer la situation.

Plateforme - Pierre

Partagez!