Prédictions 2016

mpc_prédictions 2016_17 janvier 2016

Bien que la nouvelle année vient tout juste de commencer, certaines équipes sportives de l’Université de Moncton entament leur sprint final. Les deux équipes de hockey et celle de Volley-Ball jouent présentement leurs parties les plus importantes. L’objectif pour ces trois formations; gagner le championnat Sport Universitaire de l’Atlantique (SUA) et accéder au Championnat du Sport interuniversitaire canadien. (SIC)

Certes, il est impossible de prédire hors de tout doute quels groupes sont plus aptes à accéder aux grands honneurs. Toutefois, en se basant sur les expériences précédentes, il est possible de faire un pronostic sur le futur de ces équipes.

Le hockey masculin n’a certainement pas connu le début de saison espéré. Après 17 rencontres, les hommes de Serge Bourgeois se retrouvent au 6e rang de la division Atlantique. Avec une dizaine de parties à jouer, ils devront retrouver le chemin de la victoire. Les deux saisons où les Aigles ont terminé à cette position, ils se sont inclinés au 1er tour des séries éliminatoires.

Un hasard, certains diront! Le fait est que les équipes qui terminent dans le haut du classement semblent souvent remporter la coupe. Le championnat de 2011 et de 2012 le démontre : l’Université de UNB termine au 1er rang et gagne la finale lors de ces deux années consécutives. Celui de 2009 n’est pas bien différent. L’équipe de Saint Mary’s se classe en 2e position au terme de la saison et soulève le grand prix.

Les Aigles Bleus ne font pas exception à la règle. Il faut remonter quelques années en arrière pour se remémorer la dernière victoire du Bleu et Or au hockey sur glace. C’est finalement lors de la saison 2006-2007 qu’ils ont terminé au top du classement et ont remporté la coupe. Si l’on compile le nombre de participations des Aigles Bleus à une finale du SUA depuis cette année glorieuse, on en retrouve une seule en neuf saisons.

Maintenant, qu’est-ce que la formation 2015-2016 a à offrir? En comparant cette dernière avec l’équipe victorieuse de 2007, l’attaque du Bleu et Or de l’édition actuelle fait défaut. L’ancienne équipe avait parmi son alignement un total de sept joueurs avec plus de 9 buts. Leurs trois meilleurs comptaient respectivement, 37, 35 et 33 points au terme de la saison. Le groupe actuel des Aigles regroupe seulement qu’un joueur, soit Alex Saulnier avec plus de 9 buts, et la majorité a un total de 4 buts en 17 parties. Il est donc difficile de penser qu’en 11 rencontres, plusieurs d’entre eux tripleront leur total. L’aspect positif est que les deux gardiens actuels présentent une meilleure moyenne de but alloué que lors de la saison victorieuse.

Avec plusieurs parties encore à l’horaire, l’équipe menée par Bourgeois a encore beaucoup à prouver et devra remonter dans le classement si elle souhaite rivaliser et accéder à une 3e finale en neuf saisons.

Beaucoup de travail avant la victoire

L’équipe de Volley-Ball dirigé par Monette Boudreau-Caroll connait une campagne ardue. Présentement classé au dernier rang, si elle ne remonte pas d’ici la fin, ce sera la 1re fois depuis leur dernier championnat en 2008-2009 que l’équipe terminerait à la dernière position.

Lors de leur victoire dernière au championnat SUA, les Aigles Bleues avaient conclu leur saison au top du circuit de l’Atlantique. Depuis, les spectateurs n’ont pas pu assister à une autre finale du Bleu et Or. Il est important de préciser que lors de cette année championne, on retrouvait deux joueuses du six partant dans la 1re équipe étoile du circuit. Depuis, aucune athlète de Volley-Ball n’a réussi à acquérir cet honneur.

L’équipe ne semble tout simplement pu être la même depuis le départ de vétéranes telles que Geneviève Leblanc et Véronique Carroll.

L’équipe doit faire face à encore six affrontement d’ici le championnat du SUA. Difficile de voir l’équipe des Aigles comme favorite, mais les joueuses de l’U de M ont encore la chance de revenir de l’arrière.

Un brin d’espoir 

Parmi ces trois formations, l’équipe féminine de hockey mené par Denis Ross serait celle qui aurait le plus de chance d’aspirer au grand honneur. Depuis la saison 2008-2009, qui s’est conclue avec le titre de l’Atlantique, Moncton n’a pas beaucoup ralenti. Les Aigles ont terminé dans le top 3 des meilleures équipes de la saison régulière six campagnes sur un total de sept, remportant au passage un autre championnat du SUA en 2013-2014.

Présentement au 2e rang du classement général, le Bleu et Or n’aura pas le choix de garder la cadence puisque toutes les équipes sont nez à nez. Entre les positions 2 et 6, il n’y a que 4 points d’écarts, ce qui n’est pas grand. Donc, l’on peut espérer voir Moncton terminer dans le top trois encore une fois, sans écarter la possibilité d’un troisième titre en huit saisons.

Au final, peu importe ce que les chiffres disent, une fois sur le terrain, c’est les joueurs qui tracent leur propre destinée.

Partagez!