Principes directeurs du prochain budget de l’Université: la FÉÉCUM s’inquiète

Une conférence de presse a eu lieu à la suite de a rencontre du Conseil des Gouverneurs. Photo: Anthony Azard/CKUM

Le Conseil des Gouverneurs de l’Université de Moncton a adopté de nouveaux principes directeurs pour le budget 2018-2019. Un budget qui sera adopté en avril prochain.

Baisse ou augmentation des frais de scolarité ? La question a été soulevée lors de la dernière rencontre du Conseil des Gouverneurs. L’Université de Moncton n’est pas en mesure pour le moment d’indiquer si un changement aux frais de scolarité sera effectué en prévision du prochain budget.

C’est dans une optique d’équilibre budgétaire et afin d’assurer que l’Université reste rentable que des mesures seront prises au Conseil des Gouverneurs du mois d’avril afin de remplir les principes.

« Le Conseil a adopté les principes directeurs qui inclut un énoncé qui reconnaît l’importance de l’Université de présenter des budgets qui respecte l’équilibre. » indique Edgar Robichaud, vice-recteur à l’administration et aux ressources humaines

À 5 830 $ pour les étudiants canadiens et 10 685 $ pour les étudiants internationaux, l’Université de Moncton enregistre le plus bas taux de frais de scolarité dans les Maritimes en comparaison aux autres universités de la région. Pour un Canadien, il en coûte 6 626 $ à l’Université du Nouveau-Brunswick à Fredericton et 7 995 $ à l’Université Mount Alison.

M. Robichaud indique malgré tout que les prévisions budgétaires de la seule institution acadienne et de langue française s’avèrent meilleures que celles connues par le passé. Interrogé à savoir s’il y aura une augmentation des frais de scolarité, impossible d’avoir une réponse claire pour le moment.

« Nos projections pour les années à venir sont un peu moins difficiles que qu’est-ce qu’on a vécu ça fait trois ans. La décision de la hausse ou pas sera prise plus tard. Actuellement, on n’est pas encore en mesure de dire s’il y aura une hausse ou une baisse. Mais, notre intention c’est essayer de maintenir nos frais à un niveau acceptable. »

– Edgar Robichaud, vice-recteur à l’enseignement et à la recherche.

 

Source: Service des communications, Université de Moncton

M. Robichaud conclut en indiquant que l’Université ne peut décider abruptement d’augmenter ses frais de scolarité de manière à générer plus de fonds et qu’« il faut le faire dans un contexte de capacité de payer et dans un contexte où il y a une contribution provinciale, qui aide aussi les étudiants. »

La FÉÉCUM inquiète

De son côté, la Fédération des étudiantes et étudiants du campus universitaire de Moncton (FÉÉCUM) se dit inquiète de l’adoption de principe qui indique notamment de « prioriser l’accès aux études universitaires en assurant des droits de scolarité compétitifs. » Tristian Gaudet, président de la FÉÉCUM, dénonce publiquement ce nouveau principe qui a été adopté en rencontre du Conseil des Gouverneurs.

« Avec le changement aux principes directeurs, on est quand même inquiet. On a changé des termes qui étaient avant : garder une augmentation des frais de scolarité au minimum. Déjà, on s’opposait à ça. On l’a changé à : assurer la compétitivité des frais de scolarité. »

– Tristian Gaudet, président de la FÉÉCUM

Ceux qui n’ont pas accès aux programmes gouvernementaux pour la gratuité ou l’allègement des frais de scolarité pourraient être touchés directement par une hausse des coûts d’inscriptions. Par contre, ceux qui profitent de ces programmes gouvernementaux pourraient être eux aussi touchés, dans l’éventualité qu’un nouveau gouvernement provincial décide d’abolir le programme.

La rencontre dans le but d’adopter le budget de l’administration de l’Université de Moncton aura lieu au mois d’avril prochain.

À propos
Journaliste CKUM
Anthony Azard est journaliste pour la radio communautaire CKUM. Il entame sa deuxième année du programme d’Information-communication. Il anime Le Point: édition du matin, du midi et du vendredi et couvre l’actualité du sud-est du Nouveau-Brunswick. Depuis 2016, il est aussi collaborateur occasionnel à l’émission « La Route des 20 » sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première.
Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger