SIC : Une expérience inoubliable

par Normand d’Entremont

Pour la 15e fois dans son histoire, l’équipe de hockey masculin de l’Université de Moncton a participé aux championnats du Sport interuniversitaire canadien (SIC) disputés cette année à Fredericton.

Avec une défaite et une victoire dans le tournoi, les Aigles avaient une chance d’avancer à la finale si le bris d’égalité tombait en leur faveur, mais leur marge de buts pour et contre n’était ultimement pas suffisante, ce qui a permis à McGill d’être l’équipe finaliste et, ultimement, de remporter le championnat.

Même s’ils n’ont pas réussi à avancer à la finale, les Aigles Bleus savent qu’ils ont eu l’occasion et l’honneur rare de participer aux championnats nationaux.

« C’est une très belle expérience et cela se passe très rapidement, » confie le capitaine des Aigles Bleus, Dean Ouellet. « On est satisfaits de ce qu’on a accompli, surtout la manière que nous avons joué lors du deuxième match. Le fait que je termine mes études cette année et que c’est probablement ma dernière saison avec le Bleu et Or le fait encore plus spécial ».

Ouellet n’était pas le seul à avoir probablement disputé son dernier match pour l’Université de Moncton. Même si Charles Bergeron est le seul à avoir officiellement terminé sa carrière d’Aigle Bleu puisqu’il a disputé ses cinq années d’éligibilité, le gardien Pierre-Alexandre Marion, le défenseur Mathieu Labrie et les attaquants Christian Gaudet et Pier-Alexandre Poulin sont tous des joueurs de quatrième année qui seront diplômés à la fin de cette année universitaire. Bien que Gaudet et Marion puissent possiblement retourner l’année prochaine, les autres n’ont pas l’intention de le faire.

Après avoir perdu 6 à 3 contre McGill, les Aigles s’en sont remis pour jouer un de leurs meilleurs matchs de la saison dans ce qui allait devenir la dernière rencontre de l’année avec une victoire de 5 à 1 contre Saskatchewan.

« C’est approprié que ces joueurs finissent leurs carrières avec une victoire aux championnats nationaux parce que ce sont tous des joueurs qui ont réussi à ramener l’attitude gagnante au Bleu et Or, » souligne l’entraineur en chef Serge Bourgeois. « Je suis fier pour eux qu’ils ont eu une belle victoire pour finir leur carrière. C’est quelque chose qu’ils pourront se rappeler pour longtemps ».

De son côté, Charles Bergeron affirme que son passage en Acadie va se prolonger grâce à ses bonnes expériences.

« Représenter les Acadiens en tant que Québécois m’a ramené une double fierté et je m’attends à rester ici à Moncton justement à cause de la bonne expérience que j’ai vécue. On a été traités comme des rois. (Le directeur général) Léo Godin m’avait promis lorsqu’il m’a recruté que je n’allais rien manquer et il avait raison ».

Ayant disputé trois années avec le Bleu et Or, le défenseur Mathieu Bolduc dit que les liens créés avec ses coéquipiers perdureront.

« Ce sont tous des gars incroyables et je sais que je vais garder contact avec eux. Nous étions vraiment comme une petite famille. Même avant d’être d’excellents joueurs de hockey, ce sont des personnes extraordinaires. C’est ce qui fait la beauté du sport ».

Partagez!