Site de recrutement : L’Université de Moncton ou le bateau ivre ?

CMN_SiteDeRecrutement_04novembreL’Université de Moncton navigue sur des eaux troubles ces derniers mois : gel des droits de scolarité par ci, plafonnement (ou pas) des droits de scolarité par là … Toutefois, l’Université se veut rassurante, mais surtout « responsive » en ayant rendu public, le 25 septembre, son nouveau site web dédié aux étudiants. Apparemment, les années où l’Université filait le parfait amour avec www.umoncton.ca semblent déjà révolues, en cause le nouveau site de recrutement de l’Université : www.choisir.umoncton.ca

Les étudiants en valent le prix

Choisir l’Université de Moncton, tel est le mot d’ordre en ce début d’année 2015-2016. Pour ce faire, la direction de l’université s’en est donnée les moyens avec de la publicité en pompe sur son site web principal, ainsi que dans trois écoles secondaires. Mais derrière cette médiatisation se cache un projet vieux de deux ans, ainsi que 75 000 $.

Pour justifier ce montant, Marc Angers, le directeur du service des communications de l’Université de Moncton affirme que : « c’est à peu près normal pour un site de cette envergure-là, ce sont des frais tout à fait raisonnables qui ont été défrayés à même le budget de fonctionnement de l’université : il n’y a pas eu de frais additionnels. »

Un site web « responsive »

Ce nouveau site web a été conçu par Terrain Marketing, une agence de publicité qui travaille avec le bureau de recrutement de l’Université de Moncton. Auteure de la vidéo d’accueil de l’Université de Moncton 2015-2016, l’agence Terrain Marketing compte l’Université de Moncton parmi ses clients depuis deux ans, et n’en est pas à son premier contrat publicitaire ; elle travaille notamment avec la chaine de restauration Chez Cora et le dépanneur Couche-Tard.

« Ils connaissent bien la clientèle, le produit […] On leur a confié le mandat, puis ils se sont associés à une firme qui s’appelle U92 pour la question technique. Ils sont très familiers avec les besoins de la clientèle étudiante : c’est pour ça qu’on les a choisis », déclare Marc Angers.

Si le site web principal de l’Université regorge naturellement de plus d’informations que le site de recrutement, il n’en est pas moins décalé par rapport aux besoins des étudiants, qui sont massivement présents sur les téléphones intelligents. Contrairement au site web principal, le site de recrutement a pour avantage d’être conçu selon les normes du « responsive » design, ce qui lui permet de s’adapter aux tablettes et aux téléphones intelligents en plus des ordinateurs.

« C’est une entreprise qui est très dispendieuse dans une stratégie à long-terme. Au moins, c’était d’avoir une plateforme qui pouvait faire ça pour les étudiants […] C’est la raison principale qui nous a amené à lancer ce site de recrutement », estime Marc Angers.

La peur au ventre ?

Lâchée par le gouvernement provincial qui n’a pas tenu son engagement d’augmenter le financement aux universités de 2%, l’Université de Moncton avait tout intérêt à briser la tirelire pour arrêter l’hémorragie, mais aussi à briser le silence quant à la diminution de la population étudiante. Le résultat étant un site de recrutement orné de statistiques qui ont tout pour plaire, dont un excellent taux de placement des diplômés canadiens de 94%, provenant d’un sondage mené en 2013.

Dans ce contexte de nécessité, Christian Ouaka, le Vice-Président aux affaires externes de l’AÉÉICUM réagit : « L’Université traverse des problèmes, et ces problèmes ne seront résolus à la condition qu’il y ait encore plus d’étudiants, je suppose, donc le fait que l’Université ait créé un site de recrutement est une manière de solutionner le problème ».

En attendant que le miracle « Site de recrutement » se fasse, l’Université devra consommer son déficit prévisionnel de plus d’un million de $.

CMN_SiteDeRecrutement_14octobre

Marc Angers, directeur des communications à l’Université de Moncton. Photo: Christamour Moutou-Nkounkou, Le Front

Un site de recrutement à l’international

« Le site web principal a été fait en fonction d’un marché canadien et non international. C’est pour ça qu’un investissement a été fait […] Donc, on essaie d’avoir du contenu qui rejoint ces deux clientèles là », affirme Marc Angers.

Il faut bien croire qu’un effort a été consenti par l’Université afin que ce nouveau site de recrutement soit au croisé des chemins des étudiants canadiens et internationaux, car quand tous les indicateurs de l’Université semblent au rouge, seul le pourcentage des étudiants internationaux, qui représentent près de 20% de la population étudiante, oscille sereinement au vert.

Christian Ouaka y voit un potentiel que l’Université devrait bien exploiter : « C’est quand même un site assez passionnant avec beaucoup de couleurs : c’est la première chose qu’on remarque […] mais je demanderais […] plus d’informations au lieu de tout le temps passer des coups de fil, se déplacer au centre étudiant », d’autant plus que les étudiants internationaux n’ont pas cette possibilité de rencontrer des personnes ressources avant leur admission.

Le site de recrutement a beau sonner en fanfare, il n’est qu’une des nombreuses initiatives lancées par l’Université en ligne pour plus de visibilité, notamment, le blogue du recteur en 2012. Cela sans rappeler que toutes ces initiatives en ligne n’ont toujours pas été un franc succès auprès de la communauté étudiante. Quoi qu’il en soit, ce site de recrutement apporte une information plus ciblée pour les futurs étudiants « bleu et or » contrairement au site principal qui est immense, donc truffé d’informations pas nécessairement pertinentes, et espérons qu’il servira de bouées à l’Université sur les eaux troubles du déficit, du moins, à long-terme.

Partagez!
  • nomad411

    Le lien est choisir.umoncton.ca, sans le www.

Advertisment ad adsense adlogger