Spectacle de la rentrée

par Cassandre Armelle Vertus

La rentrée est toujours le siège de diverses activités destinées à permettre aux étudiants de se retrouver et s’amuser un peu avant de retomber dans le cycle interminable des cours. Le spectacle de la rentrée cette année inaugura le nouveau resto-bar le 63, dont la construction a enfin touché à son terme. 

« Je pense que c’était vraiment une façon de commencer l’année du bon pied. On a voulu faire une soirée avec un mélange des canadiens et internationaux et je suis pas mal contente de voir qu’ils ont bien répondu à l’appel »,  affirme Sylvie Poirrier, la coordinatrice des activités sociales de la FEECUM.

Quelques étudiants postés aux portes  du lieu de l’événement assuraient la sécurité et gardaient l’entrée. On pouvait montrer ses cartes à l’entrée et avoir un bracelet rouge si l’on était âgé de 19 ans et plus et que l’on désirait consommer de l’alcool.

Le Centre étudiant ce soir-là était bondée, les étudiants assis autour de tables rondes bavardant allègrement en attendant le début du spectacle prévu a 8h30. Il faut dire qu’ils eurent à attendre longtemps, en effet, ce fut une heure plus tard que la scène commença à donner quelque signe de vie.

On débuta avec une déclamation poignante autour du nouveau resto, se résumant en quelques mots: vive le 63!

Ce premier numéro fut acclamé en bonne et due forme, ayant lancé le ton de la soirée. L’ambiance était aux retrouvailles, tintée d’excitation et de joie. Olivier Kazad, un étudiant international en administration vint ajouter sa touche à lui dans un slam : Carnet rouge, puis Fier de l’être, deux textes à caractère engage. Bientôt, tout le monde se leva d’un seul mouvement pour entonner d’une voix sonore l’hymne national de l’Acadie qui retentit dans tout le resto-bar.

Deux groupes prirent ensuite la relève, les hôtesses d’hilaires puis les Jeunes d’Asteure, faisant vibrer la salle. Sur les tables, les étudiants participaient en chantant, sifflant et levant vigoureusement leur bière. Le second groupe acheva sa  performance avec une chanson typiquement acadienne : Petit Codiac. Une longue pause suivit avant que Weezy Kev, un rappeur africain, ne prenne la relève. Ce dernier invitait la foule à lever les mains, ce qu’elle fit sans se faire prier, imprégnée de l’ambiance. Du rap pur et dur poussa quelques participants à se lever  pour se rapprocher de la scène.

« J’ai bien aimé l’ambiance. On était là pour s’amuser et découvrir certaines originalités musicales qu’on ne connaissait pas. C’était vraiment fun et j’apprécie beaucoup l’initiative! » raconte Olivier Kazad, étudiant en Administration.

De son cote Samuel Leblanc,  vice-président académique au sein du comité exécutif de la FEECUM se dit content de la tournure des événements.

« C’était vraiment bien! C’est une des rares fois à l’université ou il y a un spectacle engagé. On était à capacité maximale et je trouve que c’est super pour une première soirée au 63! Ca fait plaisir aussi de voir des étudiants de première année présents. J’aimerais leur dire : Prenez goût à la vie universitaire. Impliquez-vous! » 

Le message étant lancé, l’année universitaire peut maintenant commencer!

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger