Thigpen, Cobourne et Glenn amènent la victoire aux Tiger-Cats

par Normand d’Entremont

Si la première version de Touché Atlantique fut une bataille défensive qui n’avait aucune incidence significative pour le classement, le contraire était indéniablement le cas pour le match de cette année.

Le deuxième match de saison régulière de la Ligue canadienne de football (LCF) jamais joué en Atlantique fut une explosion offensive emportée par l’équipe « hôtesse », les Tiger-Cats de Hamilton, par une marque 55-36 sur les Stampeders de Calgary, dimanche dernier, devant 20 153 spectateurs au Stade Moncton 2010 Stadium.

Menés par trois touchés du quart-arrière Kevin Glenn et trois du receveur Marcus Thigpen (dont deux de Glenn), ainsi que deux touchés de course d’Avon Cobourne, les Ti-Cats ont su marquer le plus de points comme équipe pour un seul match de saison ordinaire depuis 12 ans, soit en 1999, qui est l’année où Hamilton a remporté sa dernière Coupe Grey.

« C’est vraiment la LCF à son meilleur », affirme le commissaire de la ligue, Mark Cohon. « La foule a eu droit à d’excellents jeux et je pense qu’ils l’ont vraiment apprécié ».

Ce sont les Stampeders qui ont marqué les premiers points du match, démontrant que leur jeu offensif n’avait pas été affecté par le long voyage à l’Est du Canada, traversant 95 verges de terrain en 3 :50 de jeu pour marquer un touché de 9 verges sur une passe de Henry Burris au receveur Romby Bryant.

Les Tiger Cats ont répondu vers la fin du 1er quart avec leur premier touché du match sur une course d’Avon Cobourne.

Calgary a amorcé le deuxième quart de semblable au premier. Durant une séquence efficace de 3 :50, les Stampeders ont fait 76 verges et ont eu autre touché du duo Burris-Bryant, cette fois sur une passe de 35 verges. Pourtant, encore une fois, Hamilton a répondu avec un touché de course, cette fois du quart-arrière Quinton Porter d’une verge, après une séquence de 83 verges qui a inclus un jeu renversé de Kevin Glenn à Marcus Thigpen pour 68 verges.

Hamilton a pris sa première avance après avoir récupéré un échappé de Henry Burris, en y profitant pour compléter en botté de placement. Et, avec moins que 8 secondes à faire dans la première moitié, les Ti-Cats ont profité d’un autre échappé pour marquer un touché sur une passe de Kevin Glenn à Marcus Thigpen, leur donnant une avance de 24-14 à mi-temps.

En deuxième moitié, Hamilton a vraiment prix le match en mains. Après un placement de Hamilton et un touché de Calgary de la main de Lamarcus Coker pour commencer la deuxième demie, Marcus Thigpen a trouvé la zone de touché deux fois de plus en moins de 7 minutes, la première fois d’une passe de Kevin Glenn, la deuxième sur un retour de 118 verges après un placement raté des Stampeders.

Avon Cobourne a ensuite affirmé la victoire pour les Tiger Cats au début du 4e quart avec son deuxième touché de course de la partie, amenant la marque à 48-21 pour l’équipe hôtesse. Romby Bryant a ensuite attrapé sa troisième passe pour un touché, mais ce fut trop peu et trop tard. Un dernier touché de Terry Grant pour Hamilton et un de Ken-Yon Rambo pour les Stampeders donna la marque finale de 55-36.

L’entraineur en chef des Stampeders, John Huffnagel, était très insatisfait du jeu de son équipe.

« Je connais les forces et les faiblesses de notre équipe, mais ce n’est pas la raison que nous avons perdu », souligne Huffnagel. « Nous avons perdu en raison d’un manque de protection du ballon et d’un effort médiocre de notre défensive. Ce sont des fautes mentales qu’il faut adresser ».

Avec la victoire, Hamilton améliore sa fiche à 6-6 et, avec 12 points pour la saison, n’est que 2 points des Alouettes de Montréal pour le 2e rang au classement de l’Est. De l’autre côté, les Stampeders tombent à 7-5 avec la défaite, en égalité avec les Eskimos d’Edmonton pour le 1e rang dans l’Ouest.

Partagez!