Troisième saison de compétition pour les cheerleaders de l’UdeM

L’équipe de cheerleaders de l’an passé a participé à la compétition CheerExpo de Halifax. Photo : Gracieuseté

La troupe de cheerleading Bleu et Or de l’Université de Moncton amorce sa quatrième saison cet automne. Les entraîneurs adjoints Patrick et Danika Leblanc nous parlent de leur équipe et de ce qui s’en vient.

À sa troisième année de compétition, les cheerleaders de l’Université de Moncton ont commencé leur entraînement depuis trois semaines. Gabrielle Hébert, entraîneur chef, et Patrick Leblanc et Danika Leblanc, entraîneurs adjoints, sont confiants pour la saison qui s’en vient.

Une équipe solide

L’équipe 2017-2018 a beaucoup à offrir. Elle est constituée au trois-quarts de vétéranes, ce qui, selon Patrick Leblanc, ajoute beaucoup de stabilité.

L’équipe est aussi plus grande que l’an passé, ce qui donne plus de possibilité à l’équipe, ajoute Patrick. Il estime que cette augmentation est en partie due à un courriel envoyé à la communauté étudiante au début de l’année :

« On a fait un sondage et on a demandé aux filles comment elles avaient entendues parler de l’équipe et beaucoup ont répondu par le courriel étudiant. »

-Patrick Leblanc, entraîneur adjoint de l’équipe de cheerleading de l’Université de Moncton

Malgré le grand nombre de filles avec de l’expérience, les nouvelles seront aussi à observer, nous dit Danika Leblanc, qui entraîne pour la première fois. Elle confirme que dès les auditions, les filles ont su se faire remarquer et progresse très vite et qui « seront des filles fortes plus tard ».

Dans ces nouvelles, plusieurs sont en première année, « ce qui est bien car elles seront là pour quatre ans », ce qui aidera à la stabilité de l’équipe dans le temps, ajoute Patrick Leblanc.

Malheureusement pour les entraîneurs, aucun garçon ne s’est inscrit cette année. C’est toujours compliqué de recruter chez la gente masculine, affirme Patrick Leblanc, mais ça n’affectera pas les chances de l’équipe, car il y a une catégorie pour les équipes de filles dans les compétitions.

L’équipe de cheerleading de Moncton à la Cheer Expo de Halifax, l’an dernier. Trois quarts des filles de l’équipe actuelle étaient là l’an dernier. Photo : Gracieuseté

Des compétitions à venir

Depuis que l’équipe participe à des compétitions, elle en fait habituellement deux par année, soit une première en janvier dans la ville de Moncton et Cheer Expo, qui se déroule à Halifax à la fin de l’année. Cette dernière est une compétition nationale.

Cette année, les entraîneurs vont proposer une troisième compétition à leurs filles, qui se nomme Maritime Meltdown et qui se déroule à Halifax. Ce sera aux cheerleaders de décider si elles veulent y participer ou non.

« On comprend que les filles priorisent leurs études, donc on ne fera pas trois compétitions si les filles ne sont pas à l’aise à les faire. »

Danika Leblanc, entraîneure adjointe de l’équipe de cheerleading de l’Université de Moncton

Une belle saison qui s’en vient pour le Bleu et Or, si on se fie aux commentaires des entraîneurs. Bleu et Or, qui, d’ailleurs, représente l’Université de Moncton sans pourtant faire partie des Aigles Bleu(e)s.

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger