«Tu sais que t’es un geek quand…»

Par Justin Frenette
Obsédé(e) par les jeux vidéo? Euphorique rien qu’à l’idée d’acheter une nouvelle bande dessinée? La soirée Entrepôt du Rire, spécial « Freaks et Geeks » était donc le spectacle idéal pour vous, mercredi dernier au 63.
Plus d’une cinquantaine d’amoureux de l’humour se sont réunis à cette soirée pour écouter des stand-ups remplis de diversité de la part de Jason Ouellette, Martin Léger, Serge Brideau, Yves Doucet et Normand Pothier. Le spectacle a débuté avec une brève introduction du thème de la soirée et quelques blagues du comédien Bass Levesque, animateur à l’occasion de cette soirée. C’était ensuite au tour de l’animateur de radio Jason Ouellette de briser la glace, et celui-ci s’y est pris d’une manière assez particulière. Au lieu de performer un stand-up traditionnel, celui-ci a plutôt opté pour un jeu assez spécial et fort divertissant qui consistait à faire deviner la foule quelle personnalité connue il imitait et à enlever un morceau de linge si la foule ne pouvait pas deviner correctement dans le temps alloué. Celui-ci finit par se dévêtir complètement (caché par une serviette, bien sûr) à la fin de son numéro.
Ensuite, ce fut au tour de Normand Pothier de faire rire la foule à cœur, celui-ci remplaçant Valérie Mallard suite à des empêchements.Dès son apparition sur la scène, des rires se faisaient déjà entendre. Il a parlé, entre autres, de la mort de Leonard Nimoy, de sa passion pour le «death metal» et des différents types d’adeptes de ce genre de musique. Son numéro était caractérisé par un humour sec et non censuré, qui est un type d’humour risqué, mais qui fut très bien reçu par les spectateurs.
Place ensuite au numéro de Yves Doucet. Se présentant comme étant lui-même un «geek» depuis son enfance, celui-ci a raconté plusieurs anecdotes de son enfance et de son adolescence relevant surtout de sa maladresse sociale due à sa personnalité de «geek» et de ses habitudes assez particulières, comme celle d’apprendre un nouveau nombre de la suite de Pi tous les ans, et d’ajouter 1 à sa calculatrice jusqu’à ce qu’il arrive à un million. Yves a livré son numéro sur un ton encore bien plus sec que Normand, ce que le public a apprécié également.
Pendant l’entracte, Bass Levesque a invité deux volontaires à prendre place sur scène pour courir la chance de gagner un pichet de bière. Les deux participants devaient faire un duel d’insulte afin de gagner le pichet en trois rondes, chaque fois jugées par le public par applaudissement. Michel Vienneau, bassiste des Hôtesses d’Hilaire, a gagné la première ronde malgré qu’elle fut très serrée, et a remporté également la deuxième ronde presque à unanimité; il a donc automatiquement remporté le duel. Celui-ci a tout de même de partager le pichet avec son adversaire.
Le prochain à prendre le micro pour la deuxième partie du spectacle était Martin Léger. Un habitué des soirées d’humour amateurs de l’UMCM, celuici a exploité surtout les thèmes des super héros et des jeux vidéos lors de son numéro. Comme à chacun de ses stand-ups, les «gamers» apprécièrent particulièrement ses blagues. Le dernier humoriste amateur de la soirée n’était nul autre que Serge Brideau, principalement connu comme étant le chanteur des Hôtesses d’Hilaires. Malgré le fait que c’était la première fois qu’il faisait du stand-up, celui-ci n’eut aucune difficulté à être à l’aise et à faire rire les spectateurs, et ce, dès ses premiers mots. Il a parlé entre autres de Miley Cyrus, de son père et des Dodge Caravan.
Les spectateurs ont généralement apprécié le spectacle. «La soirée était excellente pis super drôle. J’ai presque attrapé la banane que Jason Ouellette a tirée dans l’audience. J’manque jamais les soirées Entrepôts du rire parce que j’trouve que les humoristes sont vraiment bons», affirme Meghan Stokes, étudiante à l’UMCM.

Partagez!