Un cinéma pas comme les autres

par Gérard Connolly

Chaque semaine, le Far Out Est Cinema diffuse deux représentations d’un film indépendant à l’amphithéâtre du bâtiment Jacqueline Bouchard de l’Université de Moncton au grand public.

Durant l’année universitaire, des œuvres cinématographiques sont présentées dans le but de faire découvrir un éventail plus large que ce qui est à l’affiche dans les cinémas de films traditionnels.

Hugh Murphy, passionné de cinéma, a créé le Far Out East Cinema en 1994 afin « d’offrir des films qui ne proviennent pas d’Hollywood. » Depuis ce jour, il désire en faire connaître en provenance de différents pays que la majorité de ce qui est présenté dans les salles commerciales de Moncton. Il explique que son cinéma se distingue, car ce qui y est présenté n’a pas un budget comparable à ce que qui est présenté dans les salles du Sud-Est. Il raconte qu’il y a tout de même des films qui proviennent d’Angleterre, des États-Unis et du Canada en majorité.

Originaire de Moncton, il s’était déplacé à Toronto pour ses études et il a découvert sa piqûre pour le cinéma. Lorsqu’il est revenu dans sa région natale, il a constaté que les cinémas de son entourage n’offraient pas une diversité suffisante aux cinéphiles. C’est d’ailleurs pour cela qu’il a créé le Far Out East Cinéma. Il espère enrichir la culture et faire découvrir la richesse des films d’ailleurs et faibles en artifice telles les explosions, les grandes animations, etc. Il n’a plus la chance d’investir autant de temps dans son projet, car ses engagements personnels ainsi que professionnels lui demandent trop d’énergie pour l’organiser à lui seul. Il a indiqué que cette année la santé lui permettait de continuer.

Pour réaliser son projet, il a embauché le service des Loisirs Socioculturels de l’Université de Moncton ainsi que quelques bénévoles afin de rendre l’activité possible. Pour ne pas faire compétition aux films déjà présentés sur le campus, les films sont diffusés en anglais ou sous-titrés en anglais si le film est tourné dans une langue étrangère. Il confie qu’il le fait avec une intention non lucrative. Ce qui rend la durée de vie du projet aussi longue c’est l’amour que M. Murphy a pour le cinéma. « Pour moi, ce qui m’intéresse, c’est le cinéma. »

Le prix d’entrée est de 5 $ pour les abonnés et 7 $ pour les non-abonnés. La carte de membre est disponible pour les étudiants au cout de 8 $. La majorité de la clientèle se situe entre 30 et 50 ans, mais M. Murphy précise que l’activité est ouverte à toutes et à tous. Il reconnaît plusieurs visages, car ils sont souvent fidèles au rendez-vous. Environ une centaine de personnes se présentent à la salle 163 de l’édifice Jacqueline-Bouchard pour assister à l’évènement. Les présentations ont lieu tous les mardis et mercredis à 20 h.

Partagez!