Un spectacle pas comme les autres

par Véronique Wade-Gallien

La scène musicale fourmille de plus en plus à Moncton. Plusieurs bars de la région programment maintenant des spectacles d’artistes d’ici et d’ailleurs, et ce, quotidiennement.

La semaine dernière, Monique Poirier lançait son tout premier disque en solo. Cette artiste aux multiples talents faisait partie du trio Les Muses et du collectif Ode à l’Acadie. Elle entame une tournée au Nouveau-Brunswick et se produira au Centre des arts et de la culture de Dieppe, le 8 février prochain, pour un public qui ne bénéficie pas assez souvent de spectacles de ce niveau : les petits de 4 à 8 ans !

Monique nous a confié qu’elle avait très hâte de rencontrer ce petit public. La durée du spectacle sera de 60 minutes, puisqu’à cet âge, c’est bien suffisant. Monique a déjà un spectacle de monté pour les jeunes de la 3e année jusqu’à la 12e année. Ce sera un tout nouveau spectacle qu’elle va préparer pour eux : « Pour le spectacle du 8 février, il va falloir qu’on soit créatifs un peu! Je ferai sans doute 2-3 de mes chansons que j’adapterai pour l’occasion, mais j’ajouterai aussi d’autres chansons pour les p’tits amis. » Monique va piger dans son répertoire acadien : « J’ai compris qu’à cet âge-là, il faut les faire participer. Alors, il y aura beaucoup de chansons à répondre ! » Elle sera accompagnée de Benoit Picard et de François Émond.

Le Centre des arts et de la culture de Dieppe a mis le paquet et offre, à son petit public, deux parties au spectacle ! La première partie sera assurée par nul autre que Gabriel Robichaud, récemment diplômé du baccalauréat en art dramatique de l’Université de Moncton. Gabriel se dit très heureux d’être en première partie de Monique et de jouer à Dieppe parce que c’est sa ville natale. Il ajoute que jouer pour un public de 4 à 8 ans sera génial : « C’est un public intransigeant, sans zone grise. Ça marche ou ça ne marche pas. J’ai eu la chance d’en côtoyer un peu au pays de la Sagouine quand j’y travaillais, donc c’est un super beau défi, et toujours un beau moment à passer, très riche en apprentissages. Ça sera aussi une belle occasion pour me préparer pour le spectacle à l’Igloo de la fin février (le 29). » Pour ce qui est de la sélection de ses chansons, il avoue ne pas savoir ce qu’il va y jouer : « Quelques compositions et quelques reprises aussi. C’est un public qui en général aime bouger, donc c’est certain que j’ai ça en tête, tout comme l’interaction est habituellement quelque chose à préconiser avec eux autres. »

Partagez!