Une année prometteuse

par Normand d’Entremont

Après trois semaines de repos avec la famille, les amis et la nourriture, la routine étudiante recommence encore une fois pour le semestre hivernal. Du côté des sports universitaires, c’est également un retour au travail pour plusieurs équipes et leurs athlètes qui n’ont pas eu de compétitions depuis le début décembre.

Après une année 2011 qui a produit à la fois de belles surprises et des résultats décevants pour les équipes du Bleu et Or, l’année 2012, et surtout les premiers mois, est déjà très prometteuse pour les Aigles Bleu(e)s.

D’abord, la première moitié de la saison des deux équipes de hockey a été un succès jusqu’à maintenant. Après avoir manqué aux séries éliminatoires deux années consécutives, les Aigles Bleus ont tenté de réclamer leur identité en tant que puissance au sein du Sport atlantique universitaire (SUA) et se trouvent toujours parmi les quatre meilleures équipes du classement. L’athlète de l’année masculin de l’Université de Moncton pour la saison 2010-2011, Dean Ouellet, continue de briller dans son rôle de capitaine et mène ainsi l’équipe en points marqués. Marc-André Côté a été une très bonne surprise pour l’équipe alors qu’il a ajouté une dimension offensive à un jeu solide défensif, menant ainsi l’équipe en buts. Si Moncton réussit à retrouver les services de Christian Gaudet, qui souffre toujours d’une commotion cérébrale, les Aigles seront encore mieux nantis afin de lutter pour une des deux meilleures positions au classement, ce qui leur facilitera la tâche pour atteindre leur objectif ultime de se rendre à Fredericton pour le championnat national.

L’équipe féminine se trouve également en bonne position pour se rendre au championnat national féminin alors qu’elles se retrouvent toujours au sommet du classement du SUA. L’émergence de Marie-Pier Arsenault et de Johannie Thibeault comme marqueuses élite pour complémenter Marie-Michèle Poirier à l’attaque offre une plus grande profondeur aux Aigles Bleues et enlève un certain fardeau au jeu défensif toujours soutenu par la capitaine Geneviève David à la ligne bleue et par la vétérane Kathy Desjardins devant le filet. Ainsi, même si elles ont perdu des gros morceaux de l’année dernière tels que Mariève Provost et Kristine Labrie, les Aigles ont une occasion de se venger contre les X-Women de St. F.-X. cette année et de reprendre le titre du SUA.

Par ailleurs, l’équipe d’athlétisme n’est pas dépourvue en ce qui concerne la possibilité de succès. Les yeux seront encore tournés du côté des équipes de relais masculines de 4x400m et 4x200m qui ont chacune remporté l’or à la rencontre du SUA en février dernier. Avec une performance aussi encourageante, ces deux équipes pourraient se retrouver à la rencontre du Sport interuniversitaire canadien au Manitoba en mars. Jamie Fitzel, athlète de deuxième année, cherchera également à progresser suite à un effort impressionnant dans son année recrue. Encore une fois, la rencontre du SUA aura lieu à l’Université de Moncton, les 25 et 26 février.

Le mois de février sera également mémorable pour l’équipe de volleyball féminin alors que les Aigles Bleues seront elles aussi hôtes au championnat du SUA, du 17 au 19 février. Malgré une fiche de 2-7, Moncton est assurée une position au championnat et saura que tout est possible lorsque le tournoi commencera. D’ailleurs, les Aigles ont déjà démontré leur habileté à faire concurrence avec les équipes fortes en ayant poussé les Tigers de Dalhousie University (7-2) à 5 manches en novembre dernier.

Ce sera ainsi très intense pour le Bleu et Or pendant les prochains mois alors que la saison régulière de ces quatre équipes se terminera en février, avec les championnats nationaux en mars.

Partagez!