Vert pour marijuana et pour argent

L’utilisation du cannabis est une nouvelle industrie qui va bientôt commencer à croitre au Canada. Il y aura dix centres de mieux-être Marijuana pour Trauma au pays avec l’ouverture officielle du centre situé à Moncton ce 1er avril, et bientôt l’on verra la légalisation de la commercialisation de la marijuana à des fins récréatives.

Le programme de Marijuana pour Trauma Inc. (MPT Inc.) existe depuis 2013 et est détenu et dirigé par des anciens combattants canadiens. Cette compagnie a pour mission d’améliorer la qualité de vie en offrant un accès sécuritaire et responsable au cannabis médicinal et des services de mieux-être pour toute personne souffrant de Syndrome de stress post-traumatique (SSPT), de douleurs chroniques, ou d’autres problèmes. Tous les clients de MPT Inc. ont obtenu des prescriptions d’un professionnel médical breveté et sont autorisés à utiliser le cannabis médicinal en vertu des Règlements sur la marijuana pour fins médicales de Santé Canada.

Selon Santé Canada, les ventes de cannabis médical au Canada sont estimées à 1,3 milliards de dollars par année, et vingt-huit projets d’usines de production de cannabis médical ont été déposés pour les provinces de l’Atlantique. Environ 800 personnes au Nouveau-Brunswick détiennent une autorisation de consommation.

La légalisation de la commercialisation de la marijuana à des fins récréatives est prévue pour 2017 d’après le rapport McLellan publié le 13 décembre dernier. Le rapport signalait que la conduite sous influence de la marijuana est un important enjeu à considérer et que plusieurs autres problèmes doivent être abordés avant la légalisation, comme la sensibilisation du public et l’augmentation du nombre de recherches sur les technologies permettant de détecter les facultés affaiblies par le cannabis. Il y a aussi plusieurs sujets qui ne sont pas abordés dans ce rapport, dont le prix prévu du produit qui est actuellement dicté par le marché noir.

De plus, le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB) offrira bientôt une formation en production de marijuana. Le CCNB sera le premier établissement postsecondaire francophone canadien à en offrir une formation bilingue. Le Collège s’est affilié avec le gouvernement et l’entreprise Zénabis à Atholville pour créer ce nouveau programme. Le but sera de former des travailleurs sur le plancher tout en apprenant sur le respect des normes environnementales, de la botanique et des critères de contrôles de la qualité.

La marijuana a d’ailleurs été identifiée comme étant la priorité du dernier plan économique au Nouveau-Brunswick, donc on peut s’attendre de voir beaucoup d’effort mis dans cette nouvelle industrie *cough * florissante *cough *.

Partagez!
Advertisment ad adsense adlogger