Voitures sur le campus : en a-t-on pour notre argent?

Le stationnement longeant le Centre étudiant et le pavillon Léopold-Taillon est souvent plein aux heures de pointe. Photo : le Front

Avec un système de transports en commun qui fait défaut et un manque de stationnements à vélo sur le campus, réduire l’utilisation de sa voiture semble être une pilule difficile à avaler pour les étudiants de l’Université de Moncton.

Le prix du stationnement sur le campus cette année s’élève à 225 $ par an, ou à 124 $ par session si on étudie à temps plein. Il s’agit d’un coût considérable si l’on additionne le prix des infractions sur le campus, qui est de 25 $ et plus.

Malgré l’existence d’un service d’autobus, les voitures restent bien présentes sur le campus.

De plus, une observation faite par un éditorial du journal étudiant Le Front montre que les stationnements à vélo sont souvent vides, malgré l’été indien que nous vantons constamment depuis septembre.

Un service d’autobus qui fait défaut

En plus de la faible promotion de l’utilisation du vélo sur le campus, la société de transports Codiac Transpo a du mal à cibler la clientèle étudiante.

De 500 à 600 billets étudiants à 48 $ sont vendus par mois pour l’ensemble des étudiants postsecondaires du Grand Moncton, rapporte le service.

Le campus de Moncton (UMCM) compte 3 924 étudiants à temps plein.

En septembre 2017, l’entreprise a pris part à une entente publicitaire avec la Fédération étudiante (FÉÉCUM), qui offrait aux étudiants la chance d’utiliser le service gratuitement à l’aide d’une application mobile. L’idée n’a su toucher que 7 % de la population étudiante du campus.

Puisque l’autobus ne semble pas réussir à rejoindre les étudiants de l’UMCM, il est normal que l’utilisation de l’automobile soit si populaire. Toutefois, cette alternative coûte cher.

Le parking en chiffres

Le risque de perdre plusieurs minutes cruciales pendant l’heure de pointe, lorsque tous les étudiants cherchent un stationnement en même temps, n’est pas à négliger.

D’après les informations fournies par le service des communications de l’Université, on retrouve 2198 stationnements disponibles sur le campus. Toutefois, 2954 abonnements ont été vendus l’an dernier. Il s’agit donc d’un surplus par rapport au nombre de places.

Parking à l’UdeM* : les chiffres de 2016-2017

2198 places

2324 vignettes annuelles

630 vignettes par session

*Les chiffres concernent exclusivement le campus de Moncton, puisque les stationnements dans les autres campus sont gratuits.

Les données 2017-2018 ne sont pas encore complétées, mais cette tendance risque de se maintenir.

Néanmoins, le service de sécurité tient à mentionner que les stationnements ne sont jamais remplis aux maximums de leur capacité.

« Ceci s’explique par le fait que les étudiantes et étudiants constituent la majorité des détentrices et détenteurs de vignettes et qu’ils n’ont pas de cours cinq jours par semaine. »

– Jean-Luc Thériault, agent de communications à l’UdeM

Finalement, si on est prêt à sacrifier quelques minutes pour sillonner le campus pendant les heures de pointe, on pourra trouver ce que l’on cherche, selon l’Université.

Il reste que les avis abondent sur le coût grimpant des stationnements, notamment sur la page anonyme Spotted at Umoncton. En hiver 2016, l’exécutif de la FÉÉCUM militait pour un meilleur accès à vélo au campus.

Il va sans dire que les stationnements à vélo sont habituellement les derniers à se remplir et coûtent généralement beaucoup moins cher.

L’Université a lancé un service d’emprunts de bicyclettes (Vélomobile) en 2013, mais ces vélos ont été donnés à l’organisme La Bikery l’an dernier, faute de personnel pour s’en occuper. Depuis, l’institution n’a pas fait une promotion active de ce moyen de transport alternatif.

 

Partagez!
  • C

    Oui il y a des places disponible si on tourne en ronds ou si on va dans un stationnement plus loins mais le point est que cest trop cher a 225$ pour etre obliger de faire ca. Reduire le cout ou augmenter la qualité du stationnement

  • Sébastien Leclerc

    Solution super simple (qui permet d’envoyer promener l’université en ne payant pas de vignette): Aller vous stationner dans Sunny Brae! Tant qu’à devoir marcher, aussi bien rien payer

  • Mélanie

    Les vélos donner à La Bikery sont encore disponibles pour les étudiant.e.s. La Bikery loue les vélos au étudiant.e.s d’UdeM pour 40$ par semestre ou 15$ par mois. Les prix incluent les casques et cadenas.

Advertisment ad adsense adlogger