Volley-Ball : une fin de semaine en montagne russe

mpc_ volley-ball une fin de semaine en montagne russe_photo 1

Les Aigles Bleues affichent une fiche de 4 victoires et 12 défaites. Elles tenteront de terminer sur une bonne note lors de leur dernier match de la saison à UNB le 19 février prochain.

Les Aigles bleues ont repris l’action samedi dernier à Moncton. Malgré un bon début, elles se sont inclinées en quatre manches contre l’Université de Dalhousie. Le Bleu et Or s’est toutefois bien reprit et a remporté la partie de dimanche contre l’Université de Saint Mary’s. Maintenant positionné à l’avant-dernier rang du classement de l’Atlantique, il ne leur reste plus qu’une rencontre à disputer avant les séries éliminatoires.

Pour Emilie Landry, nommée athlète de la semaine, il y a beaucoup de positif à tirer de ces deux rencontres.

« C’était vraiment un travail d’équipe. On a joué comme une unité, puis tu pouvais le ressentir sur le terrain », annonce-t-elle.

Elle poursuit en ajoutant que « c’est sûr qu’on a eu nos bas, mais on a prouvé qu’on a été capable de les surmonter. »

Avec une victoire en fin de calendrier, l’énergie est meilleure et Landry croit que son équipe sera prête mentalement : « En entrant dans les séries, on garde en tête ce qu’on connait déjà des autres équipes, même si n’importe quoi peut arriver. Tout le monde est là pour compétitionner, il faut prendre ça un match à la fois. »

Selon elle, l’adaptation sera la clé du succès lors de leur future entrée dans la compétition d’après saison. En précisant qu’« il faut s’assurer d’être bien préparé. »

Leur dernière partie aura lieu le vendredi 19 février contre l’Université du Nouveau-Brunswick (UNB), qui figure au dernier rang.

Pour Rachelle Lemoine, pilier de l’équipe, certains détails seront modifiés pour cet affrontement : « Nous sommes en train de travailler sur des petites tactiques et techniques. Il faudra tout de même avoir une bonne constance et intensité. »

La campagne n’aura pas été facile pour la formation de Monette Boudreau-Caroll, qui présente une fiche de quatre victoires et 12 défaites. Malgré les difficultés, les joueuses du Bleu et Or semblent souvent tourner la situation au positif, un aspect qui pourra certainement jouer en leur faveur.

Le format est différent cette année, puisqu’il n’y a que six équipes de volley-ball dans le circuit. C’est donc dire que toutes les formations ont automatiquement la chance de participer au championnat du sport universitaire de l’Atlantique.

Chrystelle Bertin sera définitivement une joueuse clé pour les Aigles bleues, elle qui se tient présentement au sixième rang des meilleures athlètes du circuit.

Partagez!