« We are the champions, my friends »

par Stéphie Rebmann

La nouvelle est tombée jeudi dernier sur le campus de Moncton. Une annonce agréable, cela va sans dire. Après trois jours d’attente, l’Université de Moncton a été couronnée la grande gagnante du concours TD Pump it up, au bonheur de ses étudiants.

Récolter ce que l’on sème
Le concours a commencé au début de la rentrée universitaire 2012. Il mettait en compétition 43 universités de différentes provinces. En ce qui concerne l’Université de Moncton, les étudiants étaient déjà encouragés à voter lors des journées kiosques. Le message est passé de bouche à oreille, pour ensuite être partagé sur l’un des réseaux sociaux fréquentés régulièrement pas les étudiants : Facebook. De fil en aiguille, l’Université de Moncton montait dans le palmarès pour enfin terminer en demi-finale et en finale. Grimpant petit à petit, les étudiants se sont ainsi encouragés entre eux pour aller voter sur le site de TD Pump it up.

C’est un effort qui a commencé à porter ses fruits. Les étudiants ont représenté leur université à leur façon, ils se sont défendus et ils ont prouvé que leur institution scolaire méritait la première place du podium. Par ailleurs, Rémi Gaudet, le vice-président activités sociales de la Fédération des étudiants et étudiantes du Centre universitaire de Moncton, la FÉÉCUM, a motivé les troupes tant bien que mal en créant deux événements sur Facebook pour inciter les étudiants à voter. Une initiative qui a rassemblé plus de 7500 personnes sur Facebook pour remporter une opportunité en or : la visite de Steve Aoki et de Dragonnette.

Un sentiment d’appartenance bien visible
La nouvelle a été diffusée dans un premier temps sur Facebook. Bien sûr, elle s’est répandue rapidement sur le campus. Lorsqu’elle s’est rendue jusqu’au café étudiant Le Coude, les quelques occupants de la place furent illuminés par la joie et la satisfaction d’avoir remporté ce concours national. Après trois longues journées d’attente, la récompense en valait la peine. Rémi Gaudet trouve cela : « incroyable que l’Université de Moncton ait gagné une compétition de renommée nationale. »

Les étudiants ont de quoi être fiers. En effet, selon Rémi Gaudet : « Les étudiants ont fait un excellent travail d’équipe et ils ont démontré que leur université n’était pas une université comme les autres. Il y a un fort sentiment d’appartenance à l’Université de Moncton », précise-t-il, « Et de savoir que les étudiants ont participé aussi activement au concours pour l’affirmer, me fait chaud au cœur. » En tant que vice-président des activités sociales à la FÉÉCUM, il est très fier que les participants aient joué le jeu, car d’après lui, la satisfaction est bien présente aujourd’hui.

Une satisfaction qui se ressent maintenant, une récompense qui surviendra lors du concert de Steve Aoki et de Dragonnette prochainement. Le spectacle aura lieu le 23 novembre, mais l’endroit n’est toujours pas déterminé. La population de l’Université de Moncton peut être fière d’elle après avoir suivi à la lettre l’adage des trois mousquetaires : « Un pour tous et tous pour un. ». Après tout, ce sont les étudiants qui forment l’Université de Moncton.

Partagez!